Aller au contenu principal

Poireau : une récolte en baisse pour la campagne 2022-2023

la récolte nationale de poireaux de la campagne 2022-2023 s’élèverait à 167 100 tonnes, soit un repli de 11 % sur un an
© Jacqueline macou de Pixabay

Selon les estimations d’Agreste, au 1er janvier 2023, la récolte nationale de poireaux de la campagne 2022-2023 s’élèverait à 167 100 tonnes, soit un repli de 11 % sur un an, mais une hausse de 3 % par rapport à la moyenne 2017-2021. Les surfaces (5 700 ha au niveau national) reculeraient de 4 % par rapport à la campagne précédente, et plus particulièrement dans le bassin Nord.

Ce sont les conditions climatiques qui sont là encore à l’origine de la situation. Les rendements et les récoltes ont d’abord souffert de la sécheresse du printemps et de l’été 2022, puis de la vague de froid et du gel de décembre, conduisant à une nette baisse des volumes commercialisés en décembre 2022 et janvier 2023, note Agreste.

Une commercialisation plutôt positive

Après une période de prix élevés d’août à octobre, ceux-ci ralentissent à partir de novembre, tout en restant supérieurs aux niveaux des campagnes précédentes, sous l’effet d’une demande de consommation freinée par la douceur des températures. En décembre, les prix se redressent, sous l’effet d’une météo plus propice à la consommation et d’une offre limitée. Enfin, sur les six premiers mois de la campagne, le commerce extérieur du poireau est en repli : les importations reculant de 35 %, les exportations de 25 %, le déficit se réduit de presque moitié, en lien avec une consommation plus faible.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Pomme de terre : Douar Den se donne les moyens pour se développer
La société coopérative bretonne vient d’augmenter son capital social afin de pérenniser son activité dans un période troublée…
Pommes : pour Daniel Sauvaitre (ANPP), revaloriser de 0,20 € le kilo n'est pas inaccessible vu les prix depuis trois ans
Le geste des producteurs de pommes le 14 janvier pourrait préfigurer d’autres actions, possiblement plus « musclées », si leur…
Des vergers de pommiers arrachés pour dénoncer les prix d'achat producteur
Des opérations d'arrachage de vergers de pommiers ont eu lieu dans toute la France le 14 janvier. La filière pomme réclame une…
Pourquoi la filière framboise intègre l’AOPn Fraises de France
L’Association de valorisation de la filière framboise (AVFF) fait désormais partie de l’AOPn Fraises de France. Les raisons de…
Distribution : quel approvisionnement fruits et légumes pour la nouvelle enseigne Toujust ?
 FLD s’est entretenu avec Fabrice Gerber, fondateur de la nouvelle enseigne Toujust, à l’occasion du salon Sirha de Lyon. Il…
L’inflation met à mal les efforts faits pour Egalim
Alors que tous les acteurs de la restauration collective et des filières sont mobilisés pour une alimentation plus durable, l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes