Aller au contenu principal

Bio N’Days
Offre et demande : la juste équation du bio ?

Alors que les politiques publiques poussent à plus de bio en production, les consommateurs suivront-ils derrière ? Où sont les réservoirs potentiels de consommation ? Comment justifier le surcoût du bio pour que le consommateur accepte de payer plus ? Et côté offre, comment structurer les filières ? Le bio peut-il compter sur le privé et se passer de subventions publiques Les Bio N’Days ont été l’occasion de débattre de ces enjeux brûlants.

Hameaux Bio en Loire-Atlantique. Archives FLD
© Julia Commandeur - FLD

Alors que l’UE vise les 25 % de SAU en bio d’ici 2025, que la France via l’Etat et les collectivités multiplient les actions pour permettre l’accessibilité d’une meilleure alimentation, d’une consommation plus responsable, quelle est la place du bio ?  Aura-t-on une offre qualitative suffisante ? A quel prix ? Et la demande suivra-t-elle la hausse attendue des volumes, de nombreuses conversions devant passer bio d’ici un an ? Cette dernière interrogation inquiète d’autant plus que la croissance du bio semble s’essouffler.

Lire aussi : Bio : vers un essoufflement des ventes ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

PVM Ribégroupe
Le Réseau Ribé accueille PVM dans ses rangs

PVM (Parmentière de la Vallée de la Mauldre) a rejoint Le Réseau Ribé (RibéGroupe) au 1er Octobre. Entreprise…

Sept producteurs drômois relancent la filière amande française
Réunis au sein de la Cuma des 4SA, les producteurs ont investi 750 000 € dans une casserie de taille industrielle afin que l’…
Emballage plastique : le décret paraît, l’aventure commence…
Cette fois, c’est fait : le décret précisant les modalités de la suppression des emballages plastiques pour les fruits et légumes…
« Le décret de la loi Agec menace de disparition toute la filière légumes botte »
L’attache étant finalement considérée comme un emballage, radis, carottes et poireaux ne pourront plus être commercialisés en…
Maroc-UE : la Cour de justice de l’Union européenne annule l’accord agricole qui reste néanmoins « en vigueur pour un certain temps »

Le 29 septembre, la Cour de justice de l'Union européenne a annulé les décisions du Conseil relatives, à l’accord…

Biocoop s’engage dans la filière amande drômoise
En s’engageant en volume et prix pour au moins cinq ans, le distributeur a assuré une visibilité à la Cuma des 4SA, lui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes