Aller au contenu principal

Labellisation
Les épinards de Val Nantais, premier légume Bleu-Blanc-Cœur

Val Nantais lance les premiers légumes Bleu-Blanc-Cœur, label visant à promouvoir des produits de bonne qualité nutritionnelle et respectueux de l’environnement.

Les épinards offrent une traçabilité complète grâce à l’application monagriculteur.coop. En scannant le code barre et le numéro de lot du sachet, elle permet de découvrir le maraîcher qui les a fournis et comment ils ont été produits. © Val Nantais
Sur les packs désormais, au logo La Nouvelle Agriculture s’ajoutent les logo Bleu-Blanc-Cœur et HVE.
© Val Nantais

Val Nantais (groupe Terrena) lance une deuxième version de son pack de feuilles d’épinards cultivés sans herbicide ni engrais de synthèse, mis sur le marché en 2019. Au logo La Nouvelle Agriculture s’ajoutent le logo Bleu-Blanc-Cœur et le logo HVE.

« Un axe de la marque La Nouvelle Agriculture est de réduire les intrants, explique Catherine Chalopin, responsable marketing de Val Nantais. Un autre est la nutrition-santé. Notre idée était que la production d’épinards uniquement avec des amendements organiques présente un intérêt au plan nutritionnel. Grâce au savoir-faire de Bleu-Blanc-Cœur, nous pouvons désormais le démontrer et le signaler par un logo déjà connu des consommateurs. »

« Les fruits et légumes présentent naturellement un intérêt pour la santé  »

Créée il y a vingt ans pour promouvoir les aliments santé, l’association Bleu-Blanc-Cœur s’était jusqu’ici développée sur les produits animaux riches en acides gras oméga 3. Plus récemment, le logo avait été étendu à des céréales et des produits à base de lin.

« L’objectif de Bleu-Blanc-Cœur est de répondre aux recommandations nutritionnelles avec des produits respectueux de l’environnement, précise Julie Laurensot, du pôle nutrition santé de Bleu-Blanc-Cœur. Les fruits et légumes présentent naturellement un intérêt pour la santé du fait de leur richesse en fibres, minéraux et vitamines. Il nous paraissait donc important de nous y intéresser pour compléter l’assiette des consommateurs. »

Bientôt d’autres légumes Bleu-Blanc-Cœur

Le travail mené pendant trois ans par Bleu-Blanc-Cœur et Val Nantais a permis d’aboutir à un Indice de densité nutritionnelle (IDN) qui prend en compte les fibres, les vitamines, les minéraux et les antioxydants. Pour bénéficier du logo Bleu-Blanc-Cœur, les légumes doivent présenter un IDN d’au moins 7 sur 10.

Comme pour toutes les filières, l’exploitation qui les produit doit être certifiée AB, HVE ou justifier de pratiques agroécologiques. « Notre ambition est que d’ici fin 2020, la majorité des 40 maraîchers du Val Nantais soient certifiés HVE », indique Catherine Chalopin.

Les épinards doivent aussi être analysés une fois par trimestre pour les fibres, la vitamine B9, les minéraux et les antioxydants. La nouvelle version des packs d’épinards est proposée en sachet 300 g pour la GMS et en sachet 500 g pour la RHD.

Les produits vendus au rayon Ire gamme sont déjà référencés chez E.Leclerc et Monoprix. Et Val Nantais travaille sur d’autres légumes La Nouvelle Agriculture et Bleu-Blanc-Cœur.

« Il nous paraissait important de nous intéresser aux fruits et légumes pour compléter l’assiette des consommateurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

“Coup de fatigue” pour la consommation de fruits et légumes frais et un vrai décrochage du bio
Les Français sont fatigués de cuisiner maison et se retournent désormais vers les produits transformés. Sous la contrainte…
Les futures fermes contiendraient 400 systèmes de culture empilés les uns sur les autres.
Bouches-du-Rhône : une ferme verticale teste la "géoponie rotative"
La géoponie rotative est testée par la ferme verticale Futura Gaïa avec comme objectif de vendre la technologie dans l’industrie…
Marie-Claire Caravaca, la propriétaire, et Patrick Réjou, technicien à la Chambre d’agriculture et à la Fédération des trufficulteurs lors des visites de truffière à Mareuil dans le Périgord.
Périgord : la culture de truffe comme diversification
La Chambre d’agriculture de Dordogne et les professionnels de la filière trufficole ont organisé une visite de truffières, en…
Pour faire face aux aléas climatiques, ces serres peuvent être chauffées avec une énergie renouvelable.
FranceAgriMer ouvre un programme d'aide aux investissements pour les serres pour faire face aux aléas climatiques
FranceAgriMer met en place un programme d’aide de 10 millions d’euros pour des investissements dans les serres, tunnels et…
Des Producteurs de tomates et concombres de l'Ouest de la France créent une AOP de mise en marché
Quatre coopératives productrices de tomates et concombres (Solarenn, Kultive, Océane et Vitaprim) lancent une association d'…
Sécuriser et développer la production d'amandes de façon qualitative et garantir un niveau de valorisation, tels sont les enjeux de  la jeune filière "Pistache en Provence".
Provence : la pistache structure sa filière
Réimplanter la culture de la pistache dans le paysage provençal est bien loin de l’utopie, la filière s’organise pour renaître de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes