Aller au contenu principal

Pays de la Loire
Le Min de Nantes met l’accent sur le local et la qualité

Face à la demande croissante en produits locaux et de qualité, le Min de Nantes renforce ses partenariats avec les producteurs locaux et les filières qualité.

Le Min de Nantes regroupe 105 opérateurs, dont 40 producteurs vendeurs, pour 200 000 t de produits commercialisés et 430 M€ de chiffre d’affaires. © Véronique Bargain - FLD
Le Min de Nantes regroupe 105 opérateurs, dont 40 producteurs vendeurs, pour 200 000 t de produits commercialisés et 430 M€ de chiffre d’affaires.
© Véronique Bargain - FLD

Le 9 octobre, le Min de Nantes, la chambre d’Agriculture des Pays de la Loire et la Fédération des filières qualité Pays de la Loire ont organisé une opération baptisée « Min Local » en présence de producteurs de la région de diverses filières. « Le nouveau Min de Nantes a fêté sa première année, rappelle Frédéric Perrin, responsable communication du Min. À cette occasion, nous avons voulu mettre en avant le local et la qualité. La crise sanitaire a accentué la volonté de relocaliser l’alimentation. Le Min peut être au cœur du dispositif ».

Remplacement des producteurs du carreau qui partent en retraite

Quarante producteurs, à 90 % en fruits et légumes, vendent actuellement sur le carreau. « Certains partent en retraite et nous souhaitons les remplacer. Nous voulons aussi enrichir l’offre du carreau avec d’autres fruits et légumes, d’autres filières et à terme des artisans. » Un partenariat a été signé entre le Min, la chambre d’Agriculture et la Fédération des filières qualité pour développer les produits locaux de qualité sur le Min. « Le Min de Nantes rayonne sur tout l’Ouest et est un lieu stratégique pour les producteurs locaux, souligne Fabien Vignal, conseiller circuits courts à la chambre d’Agriculture. L’objectif est de créer une dynamique autour du carreau des producteurs et avec les grossistes ». « Le Min Local est l’occasion de rencontrer de nouveaux grossistes », estime Mathieu Pilard, producteur de mogettes Label Rouge en Vendée.

Un service pour le bio en restauration collective

Mis à part les cash & carry, très affectés par la fermeture des restaurants, les producteurs et les grossistes en fruits et légumes présents sur le Min ont très bien fonctionné pendant le confinement. « La recherche de produits locaux et le fait que les GMS soient moins bien approvisionnées par les centrales ont favorisé les achats sur le Min », note Frédéric Perrin.

Provinces Bio, grossiste en bio, a noté une hausse de la demande en produits bio locaux. « La crise a amené les consommateurs à vouloir manger bio et local, constate Isabelle Perion, de Provinces Bio. La restauration collective et commerciale est également plus demandeuse de produits bio locaux, ce qui nous amène à créer un service dédié à ce secteur. »

« Nous voulons aussi enrichir l’offre du carreau avec d’autres fruits et légumes, d’autres filières. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Mathieu Lancry
Mathieu Lancry (coopérative Norabio) : « La contractualisation avec Biocoop permet d’éviter toute spéculation »
Marché du bio, impact de la Covid-19, et produits équitables : Mathieu Lancry, président de Norabio et administrateur de Biocoop…
champ
Avec son label GGN, GlobalG.A.P. veut s’adresser aux consommateurs
Lancé mondialement au second semestre 2021, le label GGN apparaîtra sur les emballages des fruits et légumes engagés dans la…
Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes