Aller au contenu principal

Fruits secs transformés
L’Atelier : une gamme de purées de fruits secs anti-gaspi qui répond en plus à une demande croissance

Pépite vient de sortir la purée de cacahuète, une nouvelle référence dans sa gamme L’Atlelier. L’occasion de faire le point sur cette gamme qui se base sur les fruits issus d’écarts de tri.

La purée de cacahuètes L'Atelier est fabriquée avec des fruits issus des écarts de tri des producteurs partenaires de Pépite.
© Pépite L'Atelier

Le spécialiste des fruits secs et oléagineux Pépite Fruits Secs (Agro Sourcing) vient de lancer une nouvelle référence dans sa gamme L’Atelier : la purée de cacahuètes. Cette gamme de produits transformés (purées et farines), lancée en 2018, ne concernent que des fruits issus d’écart de tri chez les producteurs partenaires. Le point avec Marie Mignot, responsable marketing.

Une gamme de valorisation…

« La gamme L’Atelier a été lancée en 2018 en partenariat avec nos producteurs, relate Marie Mignot, responsable Marketing. Au fur et à mesure que nous développions nos volumes chez eux, avec de fortes exigences en termes de tri, ils avaient de plus en plus d’écarts qu’ils ne pouvaient pas valoriser. Cette situation était donc contre-productive ! Pour éviter le gaspillage, diminuer notre empreinte carbone mais surtout multiplier les débouchés de nos producteurs et donc leur revenu, nous avons lancé cette gamme, sans objectif chiffré, mais vraiment comme une gamme de complément. Et nous avons eu un très bel accueil de nos clients -les magasins bio spécialisés-, à la fois sur la démarche mais aussi sur les produits. »

La gamme L’Atelier : L’Atelier est une gamme de produits transformés (purées et farines) issus des écarts de triage (fruits trop gros, trop petits, éraflés…). Elle propose des farines (bananes vertes, de coco), des purées (amandes blanches, amandes complètes, amandes toastées, cacahuète, noisettes, noix de cajou), des poudres (poudre de dattes) et une pâte à tartiner (75 % de noisette et noix de cajou).

En effet, ces produits répondent à une demande montante des consommateurs en termes de nutrition et d’usage culinaire : la montée du végétarianisme et du veganisme, mais aussi la nutrition sportive, la volonté de manger sain, le retour au cuisiné-maison et recettes du monde… Les purées répondent à ces demandes, les farines aussi, avec un indice glycémique bas et leur atout sans-gluten…

 

… qui répond à un besoin déjà existant

Marie Mignot se réjouit : « De plus en plus de magasins nous référencent. Ainsi, pour la purée d’amandes complètes, qui est notre plus grosse référence, on a doublé -voire triplé sur certains formats- les volumes entre 2019 et 2020. »

En effet, en réseau bio, les clients historiques sont déjà très informés sur ces produits qui font partie de leur routine. L’Atelier et ses purées et farines répondent donc à un besoin déjà présent. « En revanche, pour les nouveaux consommateurs, il faut un peu d’éducation et de communication sur les qualités et l’utilisation de ce genre de produits et sur notre démarche. Nous communiquons donc par les réseaux sociaux, des PLV… et les enseignes complètent avec leurs propres outils de communication. »

agrosourcing
Champ de cacahuètes (c) Agro Sourcing

Approvisionnement : pas de création de filière

En production, l’approvisionnement des fruits se fait uniquement par les écarts de tri. Pour le moment, les volumes fournis par les producteurs sont en phase avec la demande des magasins. « Mais dans tous les cas, nous n’irons pas monter de nouvelles filières d’approvisionnement, confirme Marie Mignot. Nous travaillons toujours avec nos mêmes producteurs. Le développement de la gamme l’Atelier se fait au cas par cas, en fonction de la demande des producteurs.  Mais nous avons aussi en tête des idées de produits pour lesquels nous savons qu’il y a une attente consommateur, donc si les producteurs ont des besoins, on se lance. C’est ce qui s’est passé pour la cacahuète. » Longtemps mal vue (produit gras, salé..), la cacahuète s’inscrit désormais dans ces nouvelles tendances d’alimentation saine. Pépite Fruits Secs l’envisageait donc, et la confirmation de volumes d’écart de tri chez les producteurs a décidé le lancement d’une nouvelle référence.

Pépite
La nouvelle référence L'Atelier (c) Pépite.

La purée de cacahuètes, la nouveauté L’Atelier

La nouveauté donc, c’est la purée 100 % cacahuètes L’Atelier : bio, sans additif, ni sel, ni sucre. Disponible en pot de 300g et en vrac dès fin mars en magasins bio spécialisés (PMC : 4,00 € le pot).

Les cacahuètes proviennent de la filière partenaire de producteurs égyptiens, en plein Sahara, et non de Chine, comme la plupart de ses concurrents. La récolte démarre en octobre et dure de 10 à 15 jours. Les cacahuètes sont toastées par torréfaction douce, ce qui conserve mieux les arômes, puis broyées.

pépite
(c) Agro Sourcing

Des projets en cours

Deux nouvelles références sont déjà en projet (elles devraient sortir d’ici la fin de l’année) pour l’Atelier, qui ne représente qu’une petite part du chiffre d’affaires de Pépite/Agro Sourcing. En parallèle, la PME provençale, qui a fait une « bonne année 2020 », travaille sur de nombreux dossiers : sourcer de nouveaux fruits, passer de plus en plus de filières en équitable, proposer de nouvelles références et recettes, notamment des mélanges pour l’apéritif, toujours sans additif et avec une liste d’ingrédients la plus courte possible.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Fruits à coque : Amandera lève 1 M€ et se lance dans les noisettes
Actualités riches pour Amandera, la société de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans le développement de filières de…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes