Aller au contenu principal

Hors Normes poursuit son action de lutte contre le gaspillage alimentaire

Extension de la zone de livraison en Ile-de-France, arrivée sur Lyon… La startup antigapi développe son activité en début d’année.

2500 franciliens sont abonnés au service Hors Normes, soit 10 tonnes de fruits et légumes bio déclassés livrées par semaine.
© philippe Gautier - FLD

Lancé en plein premier confinement, en avril 2020, la startup Hors Normes, dont l’objectif est de proposer aux consommateurs des fruits et légumes bio refusés par les circuits de distribution, connait depuis le début de l’année un déploiement important. Outre d’étendre son activité sur la Région Ile-de-France, elle vient de se lancer sur Lyon. Sven Ripoche, co-fondateur, explique à FLD les développement en cours et ceux à venir.

50 communes franciliennes desservies

Hors normes, depuis son lancement sur Paris (voir FLD magazine de novembre 2020), a su convaincre plus de 2 500 franciliens qui reçoivent chaque semaine leur panier dans l’un des 200 commerces partenaires ou à domicile. La startup antigaspi vient d’annoncer desservir 13 nouvelles villes en Ile-de-France (Clamart, Le Plessis-Robinson, Sceaux, Meudon, Sèvres, Antony, Bagneux, Châtillon, Châtenay-Malabry, Fontenay-aux-Roses, Bourg-la-Reine, Chaville, Ville d’Avray). Aujourd’hui, Hors Normes est présent sur 50 villes. « Le nombre d’abonnés a été multiplié par dix depuis 2021, se félicite Sven Ripoche, Notre formule rencontrait le succès sur la capitale et commençait aussi sur la couronne parisienne, nous nous sommes lancés ».  

Nouvel entrepôt et gamme étendue

En termes de volumes, cela représente environ 10 tonnes de fruits et légumes livrés par semaine. « Nous achetons exclusivement à partir des écarts de tri chez les producteurs. Nous ne nous adressons pas aux grossistes » souligne-t-il. Le co-fondateur de Hors Normes explique aussi que la startup compte se tourner vers les fabricants alimentaires – produits d’épicerie, confitures, produits secs, œufs – et ainsi élargir sa gamme au-delà des fruits des légumes frais.  

Le développement de l’entreprise demande néanmoins de repenser la préparation des paniers. Jusqu’à présent, c’est l’atelier d’insertion Le Potager de Marianne, sur le marché de Rungis, qui en avait la charge. « La complexité plus grande de notre activité et la progression des volumes nous a poussé à trouver un nouveau lieu. D’ici un ou deux mois nous nous installerons dans un nouvel atelier de préparation de 1500 m2, proche d’Orly, avec une part du personnel en insertion », précise Sven Ripoche.

Début d’activité à Lyon

L’autre actualité de Hors Normes est son arrivée sur la ville de Lyon le 11 janvier dernier. Ce fut un vrai challenge pour la startup qui partait d’une feuille vierge : « Nous avons dû trouver un lieu pour l’atelier de préparation, trouver des producteurs pour l’approvisionnement et mettre en place la logistique de livraison », énumère Sven Ripoche, notre objectif de convaincre 400 clients réguliers sr le premier mois d’activité, ce qui permettrait d’ores et déjà de sauver plus d’1 tonne de produits par semaine ».

Pour la préparation, Hors normes s’est tourné vers l’entreprise d'insertion conventionnée Nouvelle Attitude (Groupe La Poste), initialement spécialisée dans le tri des papiers de bureau. L'entreprise de livraison du dernier kilomètre, Urby a en charge les livraisons, disponibles dans un premier temps en intra-muros. Elles le seront rapidement dans les communes les plus proches, telles que Villeurbanne, Bron, Vénissieux ou Ecully.

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a détaillé au Premier ministre les problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs.
« On voit des agriculteurs de 30-40 ans qui arrêtent » : le cri du cœur d'un producteur de fruits et légumes adressé au Premier ministre

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur les problèmes de l'…

Colère des agriculteurs : quelles sont les demandes des filières fruits et légumes ?

Alors que des premières mesures doivent être annoncées par le Premier ministre face au mouvement de protestation des…

Réglementation sur les emballages plastique des fruits et légumes : « Le décret du 20 juin 2023 en vigueur est un décret fragile »

Alors que le décret du 20 juin 2023 est entré pleinement en application le 1er janvier 2024, force est de constater que le…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes