Aller au contenu principal

Foodmaker, connue pour ses bars à salades, ouvre un nouveau restaurant parisien... et ne compte pas s’arrêter là

L’enseigne belge Foodmaker vient d’ouvrir son deuxième restaurant parisien à quelques pas de la Bourse, du Louvre et du Centre Pompidou.

Lieven Vanlommel, PDG et fondateur de Foodmaker
« C’est un beau challenge pour nous car le consommateur français attends des produits de qualité et demande de plus en plus des aliments sains. C’est notre credo », se félicite Lieven Vanlommel, PDG et fondateur de Foodmaker
© Foodmaker

Foodmaker est d’abord connu en France pour son partenariat, vieux de dix ans, avec l’enseigne Monoprix. Il fournit salades et plats préparés à emporter, en exclusivité dans les 800 supermarchés du distributeur dans toute la France. D’ailleurs, c’est sur la demande de Monoprix que Foodmaker a développé son concept de restaurant dans la capitale. En Belgique, il dispose de dix restaurants, dont certains installés en entreprise (Engie Belgique, l’opérateur téléphonique Proximus), et trois aux Pays-Bas.

restaurant Foodmaker
Le restaurant propose l’assortiment signature de l’enseigne : salades maison, plats chauds, petits pains et wraps, buffet pou r petit-déjeuner, jus pressés, smoothies et desserts.© Foodmaker

Un troisième restaurant à Paris prévu

« Notre premier restaurant à Paris a ouvert dans la galerie commerçante Passy Plaza, dans le XVIe arrondissement il y a deux ans et il a rencontré un franc succès depuis son ouverture. Fort de ce test positif, nous avons voulu nous développer dans le centre de la capitale. C’est un beau challenge pour nous, car le consommateur français attends des produits de qualité et demande de plus en plus des aliments sains. C’est notre credo », se félicite Lieven Vanlommel, PDG et fondateur de Foodmaker. Le restaurant propose l’assortiment signature de l’enseigne : salades maison, plats chauds, petits pains et wraps, buffet pour petit-déjeuner, jus pressés, smoothies et desserts. L’entreprise entend bien poursuivre son développement sur ce créneau : « Nous prévoyons plus d’une vingtaine d’ouvertures en Belgique et aux Pays-Bas dans les deux prochaines années. Les partenariats sont conclus et la stratégie est prête.  À terme, de nouveaux points de vente verront aussi le jour en France et en Allemagne », détaille Lieven Vanlommel.

bar à salades Foodmaker
« Notre volonté est d’apporter une qualité quasiment gastronomique aux plats proposés dans nos bars à salades. Nous ne sommes pas dans une offre du type "deux feuilles de salade et des carottes râpées" », précise Lieven Vanlommel. © Foodmaker

Des ambitions dans le bar à salades

La partenariat avec le distributeur s’étend aussi sur le domaine des bars à salades. Foodmaker a développé son propre modèle et, aujourd’hui, une centaine de magasins sont équipés (Paris, Cannes, Montpellier, Bordeaux…). L’ambition de Foodmaker est de doubler le nombre de bars à salades en France. Le marché local est plutôt dynamique et plusieurs intervenants y sont déjà présents. Comment Foodmaker se différencie-t-il de la concurrence ? « Notre volonté est d’apporter une qualité quasiment gastronomique aux plats proposés dans nos bars à salades. Nous ne sommes pas dans une offre du type "deux feuilles de salade et des carottes râpées", précise le PDG de Foodmaker. Par le mix de produits que nous proposons, nous offrons un repas complet, avec un assortiment évoluant régulièrement. Pour Foodmaker, un bar à salades doit être gourmant, goûteux et sain. En Belgique, à la suite de la crise Covid-19, les entreprises se sont intéressées au concept : nous travaillons déjà avec une centaine de sociétés et nous travaillons à nous développer auprès de la restauration collective.»

Un appro propre en bio

Une des particularités fortes de Foodmaker est de disposer d’un approvisionnement propre pour une grande partie des ingrédients entrant dans ses produits. A Assent, dans le Brabant flamand, l’entreprise dispose de 10 ha en culture bio pour ses légumes et ses herbes aromatiques, et de 12 ha supplémentaires pour la culture bio de graines (quinoa, épeautre). « En herbes aromatiques, nous sommes autonomes à 100%, soit environ 13 t par an. Après, cela dépend des cultures mais, en été, notre approvisionnement est assuré à 50%, entre 30 et 40% en hiver », détaille Lieven Vanlommel. Disposer de ses propres champs permet aussi à Foodmaker d’innover : c’est le cas pour la patate douce qui est produite à Assent avec un rendement plutôt intéressant (50 t à l’hectare). Cela lui permet de ne pas importer ce légume. L’entreprise s’intéresse aussi à l’agriculture verticale.

produits Foodmaker
Foodmaker est d’abord connu en France pour son partenariat, vieux de dix ans, avec l’enseigne Monoprix. Il fournit salades et plats préparés à emporter, en exclusivité dans les 800 supermarchés du distributeur dans toute la France. © Foodmaker

En termes de production, Foodmaker prépare ses salades et plats cuisinés depuis son atelier de production de Westerlo, situé à une vingtaine kilomètre des sites de culture. « La production s'y fait sept jours sur sept, explique-t-il. L’atelier, qui couvre 20 000 m2, a été entièrement rénové en 2019. C’est là que nos chefs préparent les salades, les plats chauds mais aussi les sauces que nous développons en interne. Notre organisation logistique et la force de frappe de Monoprix sur ce sujet nous permettent de livrer en enseigne en J+1. »

Delhaize et Foodmaker annoncent un partenariat structurel

Le distributeur belge Delhaize et Foodmaker ont annoncé en juillet un partenariat à long terme, visant à créer plus de « points de contact » avec le client. Cela se fera principalement à travers les canaux existants (produits Foodmaker et bars à salades dans les magasins Delhaize), mais aussi à travers l'ouverture de nouveaux restaurants Foodmaker et restaurants d'entreprise. L’enseigne ouvrira cette année trois nouveaux restaurants en collaboration avec Foodmaker. Delhaize devient ainsi l'opérateur opérationnel exclusif du concept de restaurant Foodmaker et prévoit l'ouverture de cinq nouveaux restaurants Foodmaker par an à partir de 2022.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Francisation de fruits et légumes espagnols : une enquête en cours
Un grossiste en fruits & légumes des Bouches-du-Rhône est soupçonné d’avoir francisé plusieurs centaines de tonnes de fruits…
Après les légumes, Cultiv lance une gamme de cosmétiques à base de céréales bio et françaises
La marque de cosmétiques d’InVivo lancera en septembre Epanouit, à base de céréales. Pas de quoi faire un complément de revenus…
Carrefour veut structurer une filière amande bio française avec la coopérative La Melba
Le distributeur s’est engagé en prix et en volume pour trois ans avec cinq producteurs en conversion. Mais le partenariat se veut…
tomates maroc
Europe/Maroc : Le Brexit s’invite dans le débat sur l’importation marocaine de tomates
La sortie du Royaume-Uni de l’UE impacte sur les flux commerciaux avec le royaume chérifien. Copa-Cogeca demande la révision des…
Fruits d’été : la filière rappelle la GMS à ses engagements
La saison bat son plein. La distribution communique sur son soutien aux producteurs. La filière demande que les actes suivent.
Le pôle Innov’Alliance fait le point sur les multiples facettes du chanvre et du cannabis
Le chanvre ou cannabis est une plante aux multiples débouchés. Très bien définis pour certains (industrie, bâtiment, alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes