Aller au contenu principal

Frais'Nat innove pour la gestion des pucerons sur fraisier

La filière des fraises françaises développe son premier élevage de parasitoïdes, dans le cadre du projet Aphidius 2.0 porté par Frais’Nat, société créée par l’AOPn Fraises de France et Savéol.

La société Frais’Nat, créée en mars 2021 par l’AOPn Fraises de France et la coopérative Savéol, a lancé en mars dernier le projet Aphidius 2.0, afin d’élever des parasitoïdes pour la culture de la fraise et d’améliorer les lâchers en serres afin d’ouvrir de nouvelles perspectives à la lutte biologique. « L’objectif du projet Aphidius 2.0 vise à réduire l’utilisation de produits phytosanitaires en proposant des méthodes innovantes pour élever et lâcher des parasitoïdes, afin de contrôler les pucerons des fraisiers sous serre », explique l'AOPn Fraise. Aphidius 2.0 représente un investissement de 300 000 € sur trois ans, financé par l’ANR via le plan Ecophyto en collaboration avec INRAE de Rennes (UMR IGEPP), Savéol et la Scaafel.

Des souches de parasitoïdes chez des producteurs

« Les solutions nouvelles sur lesquelles nous travaillons s’adaptent précisément aux contraintes des cultures de fraises et devraient permettre la substitution partielle ou totale d’un à trois traitements insecticides actuellement utilisés contre les pucerons des fraisiers », explique Estelle Postic, Ingénieure R&D pour Frais’Nat et coordinatrice du projet Aphidius 2.0. Après avoir commencé à constituer en 2021 et 2022 des souches d’hyménoptères parasitoïdes chez des producteurs de fraises en Bretagne et Lot-et-Garonne, Frais’Nat expérimente actuellement différentes populations de ces parasitoïdes en serre expérimentale. Les premiers tests en conditions de production débuteront en 2023 chez des producteurs de Savéol et de la Scaafel.

Frais’Nat espère commercialiser aux producteurs de fraises françaises de l’AOPn Fraises de France ses premiers parasitoïdes d’ici 2024. La filière des fraises françaises se dote donc de son propre élevage d’insectes auxiliaires situé à Guipavas (Finistère) dans les locaux de Savéol Nature. Un autre appel à projet dédié aux équilibres de fertilisation afin de réaliser des économies d’engrais, d’optimiser les rendements et la qualité et tenue du fruit est aussi lancé par l’AOPn Fraises de France. Plusieurs projets sont également en co-financement avec le centre d’expérimentation de la filière fruits et légumes Invenio. Ils portent sur la sélection de plantes de services répulsives sur les ravageurs et des solutions alternatives aux produits phytosanitaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Pourquoi le distributeur de fruits et légumes italien Orsero rachète les Français Blampin et Capexo ?
L’importateur et distributeur italien de fruits et légumes Orsero renforce sa présence sur le marché français en entrant au…
[MISE A JOUR] Des récoltes de pommes et poires attendues en hausse dans un contexte économique compliqué
Wapa a dévoilé ses traditionnelles prévisions pour l’hémisphère nord et rappeler les défis que le secteur doit être prêt à…
La plus grande ferme hydroponique au monde ouvre ses portes à Dubaï
Plus de 3 hectares de ferme hydroponique viennent d’être inaugurés près de l’aéroport de Dubaï. Les légumes-feuilles cultivés…
[Inflation] Le prix des légumes multipliés par deux en moyenne entre le stade expédition et la commercialisation
Légumes de France a publié quelques résultats de son opération relevés de prix et d’origines des légumes perpétrée au mois de…
Quels sont les enjeux pour la campagne française pomme-poire qui débute ?
Alors que Wapa a dévoilé ses prévisions de récolte européenne pomme-poire le 4 août lors de Prognosfruit 2022, Daniel Sauvaitre,…
Joan Bonany, chercheur à l’IRTA (Espagne)
« Sélectionner des variétés de pommes adaptées à notre climat futur »
Joan Bonany, chercheur à l’IRTA (Espagne), décrit le programme d'hybridation mené en Espagne pour créer des variétés de pommes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes