Aller au contenu principal

Inflation : la filière fruits et légumes prêts à l’emploi tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme

Dérèglement climatique, flambée des coûts de production, risques sur l’approvisionnement, les professionnels des fruits et légumes prêts à l’emploi se disent menacés de disparition en France.

les entreprises de transformation connaissent des taux de rupture sur l’ensemble de la filière de 20% à 50% en août et sur une partie du mois de septembre selon les types de produits.
© SVFPE/Facebook

Le SVFPE (Syndicat des fabricants de produits végétaux frais prêts à l'emploi) alerte une fois de plus sur les risques pesant sur la profession. Face à une situation  générale particulièrement complexe, il craint désormais la disparition pure et simple de la profession.

L’accumulation des phénomènes météos imprévisibles, dont les sécheresses intenses de cet été, vient s’ajouter la hausse généralisée des coûts auxquels la filière doit faire face tant au niveau industriel qu’agricole. La crise énergétique et l’explosion des coûts de l’électricité s’inscrivent dans la tendance inflationniste qui touche les autres postes de coûts (engrais, matière première agricole, mains-d’œuvre, emballages, transports…) depuis plusieurs mois.

Le risque de pénurie d’approvisionnement se fait jour

« En un an, 10% des maraîchers ont déjà disparu et compte tenu des surcoûts actuels, certains renoncent déjà à planter des salades ou des légumes dès cette année pour se tourner vers d’autres types de productions » s’inquiète le SVFPE. Alors que le nombre de producteurs maraîchers a déjà baissé de 10 % et que les surfaces cultivées à destination de la filière ont été réduites de 4,5 % entre 2019 et 2020, le phénomène pourrait encore s’accélérer cette année avec des abandons d’activités et des migrations vers d’autres cultures.

De plus, la sécheresse et les restrictions d’arrosage ont entrainé un stress hydrique sur les cultures avec des conséquences directes sur la qualité et la quantité des salades et légumes pour les entreprises de transformation avec des taux de rupture sur l’ensemble de la filière de 20% à 50% en août et sur une partie du mois de septembre selon les types de produits et les bassins de production et avec des conséquences durables sur les rendements pour les deux à trois prochains mois.

Une revalorisation des prix est désormais indispensable pour le SVFPE

Pour le SVFPE, « Il s’agit d’une véritable aberration au moment même où tout le monde s’accorde sur l’importance de renforcer la consommation de produits végétaux dans l’alimentation quotidienne et de préserver la souveraineté alimentaire de la France ». Il en appelle donc à « la responsabilité des distributeurs pour travailler sur un plan de revalorisation permettant aux maraîchers de retrouver une « assurance » à travers le prix de leur production face à des aléas climatiques de plus en plus fréquents et des hausses de coûts dont certaines s’annoncent structurelles ». Les professionnels appellent également les pouvoirs publics à la mise en place urgente d’actions de sauvegarde de la filière dans le cadre du plan de résilience agricole et agroalimentaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
Epreuve d'artisteCité gastronomie Paris Rungis
Cité de la gastronomie Paris-Rungis : premier coup de pioche en 2024
Nouvel équipement au sein d’un quartier animé de sept hectares, la Cité de la gastronomie Paris-Rungis ouvrira ses portes en 2027…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Biomonde : « Les fruits et légumes bio sont un des moteurs de la distribution bio », selon Sönam Walterspiler
Dans une période troublée pour la filière bio, Biomonde se veut au plus près de ses adhérents et soutient les magasins qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes