Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

Jus et nectars
[Coronavirus Covid-19] Rebond des ventes de jus de fruits

Recherche de vitamine C et plus de temps pour le petit déjeuner… Confinés, les Français ont plus consommé de jus de fruits, selon Unijus. Cette hausse tranche avec la tendance baissière des dernières années.

© Pixabay

La crise du coronavirus et le confinement semble avoir été bénéfique pour la consommation de jus et nectars, analyse Unijus, interrogé par FLD. Les ventes ont en effet bondi de 6,9 % en volume (soit une hausse de 7 millions de litres) en mars (P0320 du 24 février au 22 mars) par rapport à la même période en 2019 alors que le marché est globalement en baisse (-4% en volume en 2019 comparé à 2018, et -3% en février 2020 comparé à février 2019)*.

« Nous pouvons penser que les jus de fruits ont été particulièrement recherchés dans cette période pour deux raisons, nous précise l’interprofession. Primo, leur teneur en vitamine C : les jus et nectars sont les premiers contributeurs en vitamine C, devant les fruits, chez les enfants et les adolescents, et les deuxièmes chez les adultes, selon les données CCAF 2016 du Crédoc. Segundo : on observe un regain de la prise du petit-déjeuner en famille ou même seul à la maison car plus de temps à y consacrer. Or nous savons que les jus de fruits sont un produit du petit-déjeuner. »

 

Le cours du jus d’orange a bondi fin mars

Au niveau mondial, fin mars, il avait été observé une forte hausse du cours du jus d’orange, sous l’effet d’une forte demande des consommateurs confinés à la recherche de vitamine C, utile pour renforcer son système immunitaire. La livre de jus d'orange avait ainsi gagné plus de 20 % en cinq jours pour atteindre le 26 mars 122,55 cents sur le marché new-yorkais. Ce rebond des cours est accentué par les contraintes qui pèsent par ailleurs sur l'offre : le transport (difficulté d’acheminement des oranges et de la pulpe), en production pour la récolte (règles de distanciation et confinement)… Le niveau important des stocks brésiliens -le Brésil représente les deux tiers de la production mondiale selon Rabobank- devrait assurer une situation de non-pénurie.

 

La dynamique des jus de légumes se poursuit

Retour en France : par catégorie, selon NIelsen, les produits des rayons ambiants et réfrigérés sont toujours autant appréciés (respectivement +6,8 % et +7,3 %) et les parfums majoritaires sont tous en hausse : +6% pour l’orange (43% PDM), +5,7% pour le multi-fruits (22% PDM) et +13% pour la pomme (13,5%). La dynamique des bri-fruits (+18,7 %), de certains mono-parfums (+15,8 % pour la clémentine) et des jus de légumes (+18 %) se poursuit.  

Quant aux circuits de distribution, le drive observe sans surprise une très forte hausse (+21,7%). Les magasins de proximité (+11,3%) et les hyper et supermarchés (+7,3 %) sont aussi en progression tandis que les supermarchés à marques propres (type Lidl) sont en recul (-2,4%).

 

Attention au circuit RHD !

Malgré ces “bonnes” nouvelles, Unijus met en garde : « Il est important de noter que malgré ces bons résultats, l’arrêt du circuit RHD aura un impact très important sur les chiffres de la filière car il représente environ 12% du marché global. »

 

 

*données Nielsen à P0320 sur les volumes de ventes jus & nectars (périmètre : hyper-super + supermarchés à marque propre + drive + proxi).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

11400 ha de melons devaient être cultivés en France en 2020. Le bio et la Haute valeur environnementale (HVE) se développent. © Véronique Bargain - FLD
Le melon en recherche de valorisation
Melon haut de gamme, bio, sans pesticides, nouveaux types : alors que les surfaces baissent et que les prix stagnent, les…
[Coronavirus Covid-19] La cerise des Monts du Lyonnais, davantage en barquette ?
Une belle récolte en qualité et en quantité est attendue. Les deux gros faiseurs de la cerise de Bessenay, Cerifrais et Chambe…
[Coronavirus Covid-19] Les Français, confinés, font le choix de produits responsables
Quel est l’impact du confinement sur les achats alimentaires ? La forte croissance du bio-équitable-local sera-t-elle remise en…
Le désherbage par travail mécanique du sol et la tonte des lignes de plantation sont les deux méthodes alternatives déjà mises en œuvre par les arboriculteurs.  © RFL
Le CTIFL évalue l'impact du retrait du glyphosate
Le CTIFL a dressé un état des lieux technico-économique pour apprécier les enjeux du retrait du glyphosate en France. Des…
Pour Lionel Wolberg, PDG d’Organic Alliance, « pendant la crise du Covid-19, certains consommateurs sont venus pour la première fois en magasin bio et je pense qu’ils reviendront ».   © Organic Alliance
[Coronavirus Covid-19] L’activité d’Organic Alliance n’a pas été handicapée par la pandémie
Acteur historique de la distribution de fruits et légumes bio, Organic Alliance, né du regroupement ProNatura et Vitafrais, a…
[Coronavirus Covid-19] Les saisonniers européens peuvent venir travailler en France, sous conditions
[Article mis à jour le 26 mai 2020] Les saisonniers agricoles européens munis d'un contrat de travail en France sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes