Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Bretagne
[Coronavirus Covid-19] Les ventes en ligne de Prince de Bretagne en forte hausse

Même si elles restent modestes, les ventes de légumes de la Sica Saint-Pol-de-Léon sur Amazon ont fortement augmenté depuis l’annonce de la pandémie puis du confinement.

La Sica Saint-Pol de Léon propose actuellement deux paniers de 4/5 kg de légumes à 29 € et 34 € livrés et un panier de 2 kg de condiments (oignons rosés de Bretagne, échalotes traditionnelles, ail rosé de Bretagne) à 19 € livré.
© Sica Saint-Pol de Léon

« En une journée, nous avons vendu autant de paniers de légumes sur Amazon qu’en une semaine avant l’épidémie, annonce Gwénaëlle Roignant, responsable communication de la Sica Saint-Pol-de-Léon. Et nous nous attendons à ce que les ventes augmentent encore. » Depuis le 25 septembre 2019, la Sica est référencée dans la Boutique des producteurs de la plate-forme de vente en ligne Amazon (pour rappel, lire ici). Jusqu’au mardi 17 mars, l’offre portait sur deux paniers de 4/5 kg de légumes d’hiver et un panier de 2 kg de condiments (voir la page).

« Jusqu’ici, nous vendions environ une vingtaine de paniers par semaine, sur toute la France et pas seulement dans les grandes villes. Les consommateurs n’ont pas forcément l’idée d’acheter des légumes frais sur internet, encore moins sur Amazon. Mais, dès le vendredi 13 mars, au lendemain de l’intervention du président Emmanuel Macron annonçant la fermeture des écoles, les ventes ont augmenté. Entre vendredi et samedi, nous avons vendu 30 paniers. »

Le phénomène s’est encore accéléré avec la mesure de confinement annoncée lundi 16 mars au soir. « Mardi 17, nous avons mis en ligne une nouvelle offre de deux paniers de légumes d’intersaison, comportant notamment des pommes de terre primeurs et les premières tomates. Cette offre était prévue, car notre promesse est le respect de la saisonnalité. Mais dès le mercredi 18, nous avons vendu seize paniers, ce qui est beaucoup, car en général il faut un certain délai pour qu’une nouvelle offre remonte dans le référencement des moteurs de recherche. Par ailleurs, la gamme des légumes primeur est encore limitée. »

Les ventes au cadran à distance en hausse également

Les légumes récoltés par les producteurs sont conditionnés sur une station Prince de Bretagne et livrés en 48 h jours ouvrés. « Nous gérons nous-mêmes la livraison par ChronopostFood, la filiale alimentaire de Chronopost, précise Gwénaëlle Roignant. Nos légumes ne passent pas par les plates-formes d’Amazon. Le 18 mars, ChronopostFood nous a assuré qu’il n’y avait pas de souci de livraison. »

À un autre niveau, les ventes au cadran à distance sont elles aussi en forte augmentation.

« Dès l’annonce du président de la République sur la fermeture des écoles, nos ventes sur Amazon ont augmenté ! ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

[Coronavirus Covid-19] L'alimentaire et l'agriculture s'adaptent
Le point, en bref, sur les moyens mobilisés et l'adaptation des filières alimentaires face à la crise sanitaire du Coronavirus.
[Coronavirus Covid-19] Les producteurs de légumes face au manque de travailleurs saisonniers étrangers
Qu’ils soient polonais, roumains, espagnols, portugais, les travailleurs saisonniers étrangers ont des difficultés à rejoindre…
primeur
[Coronavirus Covid-19] Pas de problème d’approvisionnement pour les professionnels des fruits et légumes, mais des inquiétudes
La filière fruits et légumes française fait face à la crise sanitaire liée au Coronavirus Covid-19 tout en étant inquiète pour…
[Coronavirus Covid-19] Cumuler activité partielle et emploi agricole

Afin d’inciter les salariés et indépendants inoccupés à rejoindre temporairement la filière agricole, une nouvelle mesure a…

Si la production tourne à plein régime pour répondre à la demande en poireaux, choux, radis, navets, la situation est actuellement très compliquée pour les salades, notamment à cause de l'arrêt de la restauration.  © Véronique Bargain - FLD
[Coronavirus Covid-19] Inquiétude pour les salades

Au Val Nantais, qui produit de la salade et de la mâche pour le frais…

fruits legumes rungis
[Coronavirus Covid-19] Rungis va livrer les fruits et légumes aux particuliers et s’associe à Epicery

Le marché de Rungis a annoncé la mise en place d’une plate-forme numérique de livraison aux particuliers baptisée « Rungis…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes