Aller au contenu principal

Drôme
[Coronavirus Covid-19] Le GIE « L’ail drômois » anticipe une hausse de la demande

Le GIE « L’ail drômois » prévoit une hausse de la demande des consommateurs en aulx de qualité. Il souhaite une plus juste rémunération pour les producteurs.

Pour cette campagne d'ail drômois, il y aura une légère hausse des prix  sans impact pour les consommateurs. © GIE L'ail drômois
Pour cette campagne d'ail drômois, il y aura une légère hausse des prix sans impact pour les consommateurs.
© GIE L'ail drômois

La crise du coronavirus peut-elle modifier le comportement des consommateurs vis-à-vis des produits IGP et français ? André Piallat, vice-président et responsable commercial du GIE « L’ail drômois » à Eurre (Drôme), en est intimement persuadé. Il prévoit un retour des consommateurs vers les produits français du terroir. André Piallat possède 20 ha en ail blanc IGP et violet. Il en commercialise pour le GIE 2 000 t/an. Les prévisions en volume devraient rester stables.

« Une clientèle plus sensible aux produits de qualité française »

André Piallat attend le déconfinement pour rencontrer la clientèle du GIE : les négociants, la grande distribution, les enseignes système U, Lidl, Intermarché. « Le contexte actuel de crise sanitaire est inédit. Toutes les cultures sont en place. Nous nous occupons de l’arrosage, du suivi des cultures pour une récolte prévue mi-juin. Nous maîtrisons la situation que ce soit en termes de main-d’œuvre ou cultural », détaille-t-il. « Je m’attends à voir une clientèle plus nombreuse car plus sensible aux produits de qualité française, poursuit le vice-président. Nous répondons à toutes les normes de qualité, GlobalGap, bio, IGP ce qui est porteur pour notre groupement. »

Le GIE regroupe 70 producteurs pour une surface cultivée de 269 ha. Il est divisé en trois collèges : collège ail conventionnel, bio et plants.

Vers une hausse des prix non répercutée au consommateur

Le GIE a beaucoup investi dans l’achat de plants certifiés et dans le matériel. Il prévoit une stabilité des prix mais souhaite réviser ses prix légèrement à la hausse pour les producteurs : « Nous voulons une juste rémunération pour les producteurs d’aulx qui bénéficieront d’une meilleure marge. Chaque année, nous nous calons sur les prix pratiqués en Espagne. Pour cette campagne, il y aura une légère hausse qui n’aura pas d’impact sur l’achat pour les consommateurs. Nos prix pour le négoce en 2019 variaient autour de 2,60 €/kg à 2,80 €/kg selon les calibres. Aujourd’hui le négoce a des besoins importants en aulx. Il achète l’ail argentin qui se négocie autour de 3 €/kg à 3,50 €/kg ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’idée d’une aquaponie «commerciale» a émergé en France au travers du programme de recherche de l' Itavi et divers projets privés.  © ITAVI
Un essai prometteur sur la culture de tomate en aquaponie
L’aquaponie produit des poissons et des légumes. Un essai de l’Itavi a permis de produire des tomates sans apport d’engrais…
« 20% des légumes sont destinés aux restaurants qui pourront notamment valoriser les légumes non vendables en frais », expliquent Maxime Lefebvre (à gauche) et Christophe Godineau.   © Véronique Bargain - FLD
Maraîchers et restaurateurs créent une coopérative à Nantes
En région nantaise, les salariés d’un restaurant et des maraîchers ont créé une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif)…
plateforme frais er local
Lancement de la plateforme « Frais et local »

A l’occasion de ses vœux à la presse le 12 janvier, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a présenté la…

Le Synabio veut aller plus loin que la réglementation
Le Synabio a publié dix-neuf indicateurs de progrès pour que les entreprises aillent plus loin que la réglementation en termes de…
L’image de Bonduelle au plus haut sur les réseaux sociaux

Agence conseil en stratégies de contenus, Ultramedia édite un baromètre qui classe les plus grandes…

La récolte 2020 des racines de ginseng, issues  de semis de 2014, permettra à Sylvain Latapie et Yohan Benoît de développer la gamme  de produits de Jardins d'Occitanie.  © RFL
Jardins d’Occitanie produit et valorise du ginseng français
Jardins d’Occitanie s’est armé de patience pour développer un projet d’agro-chaine autour du ginseng, plante asiatique médicinale…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes