Aller au contenu principal

Chauffage des serres en bio : la filière fruits et légumes réagit

"Nous observerons attentivement, entre le 21 décembre et le 30 avril, la disponibilité et l’origine des légumes biologiques des enseignes de la grande distribution et des réseaux de magasins spécialisés bio", ont notamment averti Légumes de France et Felcoop.
© Claire Tillier - FLD

Suite à la décision du CNAB d’encadrer le chauffage des serres pour les productions bio (lire ici), Légumes de France, Felcoop, les chambres d’agriculture, la FNSEA, et Coop de France ont réagi le 15 juillet dans un communiqué commun, pointant du doigt notamment la porte ouverte à l’importation. La commercialisation de ces légumes bio cultivés en France sous serre chauffée ne sera pas possible avant le 1er mai, « cela empêchera-t-il les consommateurs d’en consommer en avril ? », s’interrogent ainsi ces organisations, rappelant que « nous importons déjà 78 % de la tomate bio à destination des circuits longs de distribution ». Elles annoncent qu’elles observeront « attentivement entre le 21 décembre et le 30 avril, la disponibilité et l’origine des légumes biologiques » en GMS et dans les magasins bio.

Pour elles, la date du 30 avril a été « choisie de façon complètement arbitraire », donnant l’exemple du concombre dont l’essentiel de la campagne a lieu en mars-avril.

« Le développement de l’agriculture biologique repose sur la conversion de producteurs en conventionnel. Comment, dans ces conditions, remplir les objectifs ambitieux de développement du bio fixés par ce même gouvernement, notamment pour l’approvisionnement des cantines scolaires ? », questionnent-elles.

Interfel insiste elle aussi « sur l’importance d’obtenir une approche identique de la part des autres pays membres afin d’éviter les distorsions de concurrence ». L’interprofession fruits et légumes annonce, par ailleurs, d’ores-et-déjà une grande étude consommateur dès mars 2020 « afin de s’assurer de la bonne perception de nos citoyens sur la valeur ajoutée de cette décision ». Et dans un communiqué paru le 15 juillet, elle « encourage vivement l’INAO de mettre en place une communication efficace afin d’informer les consommateurs sur les exigences françaises en matière de commercialisation des légumes bio sous serres chauffées ».

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a détaillé au Premier ministre les problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs.
« On voit des agriculteurs de 30-40 ans qui arrêtent » : le cri du cœur d'un producteur de fruits et légumes adressé au Premier ministre

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur les problèmes de l'…

Colère des agriculteurs : quelles sont les demandes des filières fruits et légumes ?

Alors que des premières mesures doivent être annoncées par le Premier ministre face au mouvement de protestation des…

Réglementation sur les emballages plastique des fruits et légumes : « Le décret du 20 juin 2023 en vigueur est un décret fragile »

Alors que le décret du 20 juin 2023 est entré pleinement en application le 1er janvier 2024, force est de constater que le…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes