Aller au contenu principal

Avignon : un congrès pour des aubergines et piments mieux adaptés au changement climatique

Les plus récentes connaissances en génétique et sélection variétale du piment et de l’aubergine ont été échangées lors du 17e colloque scientifique Eucarpia au Palais des Papes d’Avignon.

Les génomes du piment et de l’aubergine ont été publiés récemment, ouvrant de nouvelles voies de recherche.
© C.Poulain

Plus de 250 scientifiques venus de 30 pays ont mis en commun le fruit de leurs recherches et réflexions pour obtenir des aubergines et piments, demain, mieux adaptés au changement climatique, en octobre dernier à Avignon. « Le piment est le premier légume consommé en Corée, où le kimchi, du chou macéré dans le piment, est un plat quotidien. En Afrique, par exemple, il existe des variétés d’aubergine orange et amères », image Véronique Lefebvre, directrice de recherche à l’unité INRA-GAFL, spécialiste du piment et organisatrice du colloque.

Soumises à un fort stress climatique

Mais aujourd’hui, la production de ces légumes a à réponde aux défis climatiques et environnementaux avec des défis multiples : rendement, qualités des fruits, visuelle, gustative et nutritionnelle, valeur santé… sans oublier les résistances, ou tolérances, aux maladies et aux stress environnementaux, dus aux fortes températures ou à la sécheresse. « Ce sont des problématiques émergentes à travers le monde. Au GAFL, nous travaillons de plus en plus à identifier les meilleures variétés qui résistent à de fortes pressions parasitaires, même soumises à un fort stress climatique. L’avenir va vers des plantes qui présentent des multi-résistances », souligne Véronique Lefebvre. « Les génomes du piment et de l’aubergine ont été publiés récemment, ouvrant de nouvelles voies de recherche. Le piment présente un génome extrêmement complexe, aussi vaste que le génome humain ! », s’enthousiasme la chercheuse, qui a identifié le gène responsable d’une anomalie de coloration du piment. « Dans un projet européen, nous avons réuni une collection de 10 000 variétés de piment de tous les conservatoires de graines du monde, afin d’observer les variations de son génome. Nous espérons que, de cette diversité, se révéleront des variétés résistantes au mildiou et à la sécheresse. Cela nous permettrait alors d’identifier les zones du génome correspondantes à ces caractères. L’objectif est de pouvoir proposer de nouvelles solutions aux sélectionneurs, pour apporter de la sécurité alimentaire quelles que soient les conditions climatiques. » Ainsi, Eucarpia favorise les échanges au sein de la communauté scientifique. Chaque pays a ses domaines d’étude privilégiés. Par exemple, la Hongrie, la Turquie et la Corée travaillent beaucoup à la transformation du piment. L’Espagne est tournée vers la conserve d’aubergine. Israël, l’Indonésie et la Chine essaient de déterminer les éléments génétiques qui gouvernent le caractère brûlant du piquant. A noter, le prochain grand événement scientifique de l’Inra d’Avignon sera du 29 mars au 1er avril 2020, sous la forme d’un congrès international sur la qualité et la sécurité des fruits et légumes.

Eucarpia pour l’amélioration des plantes

Eucarpia, European association for research on plant breeding, est une association européenne de chercheurs et de sélectionneurs qui promeut la collaboration scientifique et technique dans le domaine de l’amélioration des plantes depuis 1956, en particulier via l’organisation de congrès. Eucarpia compte 700 membres individuels et 59 entreprises, soit environ 1 000 personnes enregistrées, dont 500 s’intéressent aux légumes. Un congrès général a lieu tous les quatre ans. Le prochain se tiendra à Rotterdam, aux Pays-Bas, du 23 au 28 août 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les Crudettes ouvre les portes de sa serre de R&D Cap Vert
Le spécialiste des salades IVe gamme et snacking a investi 4 M€ dans une serre de R&D pour bâtir un modèle économiquement et…
reseau bioazur
Distribution Bio : Carrefour met la main sur Bioazur

Le 13 octobre, le groupe Carrefour annonce avoir fait l’acquisition l’enseigne spécialisée Bioazur par sa filiale So.…

Les tonnages de cerises d'industrie baissant d'année en année, la coopérative a décidé de miser sur la culture de l'amande et de la pistache.  © Pierre-Louis Berger - FLD
La coopérative Coopfruit Luberon (cerises d'industrie) se diversifie dans les fruits à coque
Après le Brexit, la crise du Covid-19 et la mouche de l’olive, la coopérative Coopfruit Luberon cherche une diversification plus…
Agroalimentaire : La région Centre-Val de Loire veut réinventer l’alimentation de demain
A l’occasion d’une journée dédiée à la presse, la région Centre-Val de Loire a voulu montrer qu’elle n’était pas qu’une terre…
Les Sial Innovation dévoilés
Le jury Sial Innovation s'est réuni le 19 octobre. 17 prix ont été décernés. Entre plaisir, goût et engagement, les produits…
Un virus s’attaquant aux courgettes, concombres et melons détecté pour la première fois en France

Un virus affectant des cultures maraîchères a été détecté pour la première fois en France. Selon un communiqué du ministère de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes