Aller au contenu principal

Tomates
Alliance bretonne pour le “sans pesticides”

Sur salon de l’agriculture, Savéol a notamment annoncé la création d’une marque commune avec Prince de Bretagne et Solarenn pour le “sans pesticide”.  

Grosse surprise sur le stand de Savéol au salon de l'agriculture : Savéol, Prince de Bretagne et Solarenn annoncent une future marque commune "sans pesticides et 100 % nature". (Sur la photo de g. à dr. : Michel Dirou (Prince de Bretagne), Pierre-Yves Jestin (Savéol), Arnaud Latac (Solarenn).
© Claire Tillier - FLD

Savéol avait fait connaître son intention de communiquer sur le salon de l’agriculture sur sa gamme “sans pesticides” lancée en guise de test avec deux références et qui s’étend désormais à douze avec des packagings désormais en carton et flowpack plus écologiques. Mais la grosse surprise a été l’annonce, avec des représentants de Prince de Bretagne et de Solarenn, d’un collectif et d’une future marque commune aux trois coopératives : “Sans pesticides, 100 % nature”, un nom qui reprend les baseline d’au moins deux d’entre elles. Cela nous rappelle un peu quelque chose. Mais là, on parle bien de « sans traitement pesticides de synthèse dès la floraison ». Les trois coopératives vont travailler pour créer un cahier des charges commun qui devrait être prêt en 2019. Les trois OP bretonnes totalisent « 200 000 t de tomates » et espèrent que cette marque en concernera 30 à 40 %. Le courrier d'engagement signé des présidents des trois organisations de producteurs stipule : « Notre intention est d’étendre cette démarche à d’autres productions de fruits et légumes ».

Un grand plan pédagogique et de communication va accompagnement le lancement de la gamme sans pesticides de Savéol à partir d’avril (détails à lire prochainement sur ce site et dans FLD Mag de mars).

La comparaison avec le label Zéro résidu de pesticides (lire ici) lancé le 7 février à Fruit Logistica  n’a pas manqué d’être faite : « Nous ne voulons pas créer la confusion chez le consommateur. La prochaine étape pour eux (sous-entendu le collectif Nouveaux champs) c’est de ne pas mettre du tout de produit chimique », indique Pierre-Yves Jestin, président de Savéol. Nous laisserons le mot de la fin à Michel Dirou, administrateur à la Sica Saint-POL : « L’important, c’est de rassurer le consommateur ».

____________________

Des fraises Label rouge

Savéol a également annoncé le lancement d’une fraise Label rouge. « Nous faisons de la garriguette de Plougastel, ce qui est déjà un gage de qualité ; une partie de l’offre sera cette année sous Label rouge », annonce Pierre-Yves Jestin.

____________________

A lire aussi : Prince de Bretagne : une gamme zéro… traitement chimique

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
Epreuve d'artisteCité gastronomie Paris Rungis
Cité de la gastronomie Paris-Rungis : premier coup de pioche en 2024
Nouvel équipement au sein d’un quartier animé de sept hectares, la Cité de la gastronomie Paris-Rungis ouvrira ses portes en 2027…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Pour Interfel, le fonds d’aide alimentaire durable rate sa cible
Enveloppe trop faible, fléchage déficient : pour l’interprofession fruits et légumes Interfel, le fonds d’aide alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes