Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

Abricot : une image positive auprès des consommateurs mais une qualité jugée inégale

L’abricot conserve une très bonne image auprès des consommateurs. Mais ceux-ci ont également des réserves sur la constance de sa qualité.

Face au rayon, le critère de choix prépondérant est la couleur, devant la provenance, la fermeté et le prix. © RFL
Face au rayon, le critère de choix prépondérant est la couleur, devant la provenance, la fermeté et le prix.
© RFL

« Tout le monde ou presque aime et consomme de l’abricot », résument Danièle Scandella et Xavier Vernin, CTIFL, dans leur analyse de l’enquête réalisée en 2018 par le CTIFL auprès de plus de mille personnes représentatives de la population française. « Au fil des années, sa bonne image dans l’absolu reste très positive et sa qualité globalement appréciée. En revanche, les avis apparaissent nettement plus partagés sur toutes les questions de fermeté des fruits et de maturité », poursuivent-ils. En effet, si la perception du fruit en lui-même se révèle toujours positive (« fruit savoureux », « sucré », « pratique à manger »…), celle de la qualité de l’offre est moins unanime. Plus de 40 % des personnes interrogées sont d’accord avec le fait que l’abricot manque souvent de goût et 47 % avec le fait qu’il est souvent trop dur (contre 38 % en 2009).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Après quelques semaines un peu compliquées, le marché fin avril était plutôt favorable pour les producteurs français. © Véronique Bargain - FLD ...
[Coronavirus Covid-19] De la tomate française et c’est tout
L’arrêt de la RHD et des marchés, le confinement et l’appel à consommer français ont bouleversé le marché de la tomate, au…
« Le projet présente des intérêts pour tous et permet de produire du méthane sans perte de CO2 dans l’air », soulignent Jean-François Vinet (à gauche) et Erwan Bocquier.
Loire-Atlantique : des maraîchers et des éleveurs s'associent pour créer une unité de méthanisation
Maraîchers en Loire-Atlantique, Jean-François et Charles Vinet ont créé avec des éleveurs une unité de méthanisation innovante,…
[Coronavirus Covid-19] La cerise des Monts du Lyonnais, davantage en barquette ?
Une belle récolte en qualité et en quantité est attendue. Les deux gros faiseurs de la cerise de Bessenay, Cerifrais et Chambe…
[Coronavirus Covid-19] Les Français, confinés, font le choix de produits responsables
Quel est l’impact du confinement sur les achats alimentaires ? La forte croissance du bio-équitable-local sera-t-elle remise en…
11400 ha de melons devaient être cultivés en France en 2020. Le bio et la Haute valeur environnementale (HVE) se développent. © Véronique Bargain - FLD
Le melon en recherche de valorisation
Melon haut de gamme, bio, sans pesticides, nouveaux types : alors que les surfaces baissent et que les prix stagnent, les…
[Coronavirus Covid-19] Pomme de terre primeur : la saison semble sauvée
Après des débuts chaotiques, au début du confinement, le marché de la pomme de terre primeur est revenu à une situation plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes