Aller au contenu principal

Fermes En Vie cherche 5 repreneurs pour une installation en agroécologie

  Grâce à l’épargne citoyenne, Fermes En ViE (FEVE) rachète des fermes pour éviter leur disparition. Par un système de location avec option d’achat, elle aide des repreneurs à s’installer en agroécologie. Cinq exploitations ont déjà trouvé repreneur dans ce cadre. La foncière agricole solidaire lance un appel à projets pour cinq nouvelles reprises.

La 7e édition de la Quinzaine de la transmission-reprise organisée par les Chambres d’agriculture se déroule du 18 novembre au 2 décembre 2022. A cette occasion, la foncière agricole solidaire Fermes En ViE (FEVE) lance un appel à projet pour la reprise de 5 fermes réparties sur le territoire français. L’association recherche des porteurs de projets agricoles ou des professionnels du secteur qui souhaitent reprendre ses exploitations avec une activité en agroécologie et éviter ainsi leur extinction.

Les dossiers présentant les projets peuvent déposés en ligne. Ils doivent correspondre aux 3 volets de la charte établie par FEVE : démarche agronomique, dimension sociale et dynamique sociétale.

Les repreneurs sélectionnés deviennent locataires et prennent en charge l’exploitation. Une option d’achat au bout de 7 années est proposée par la foncière. A terme, les nouveaux agriculteurs peuvent donc devenir propriétaires.

 

Entre élevage et grandes cultures, du nord au sud

Les 5 projets sont différents tant par leur localisation géographique que par la nature des exploitations.

. Elevage en Mayenne

Avec plus de 60 hectares de terrains et une maison d’habitation de 250m² la ferme de La Vaudelle est une exploitation d’élevage située au Nord Est de la Mayenne. Actuellement en bovin lait et poulets de Loué en agriculture biologique, la ferme peut abriter tout type d’élevage. Elle dispose d’un atelier de transformation et peut accueillir deux travailleurs.

. Grandes cultures au sud de Toulouse

Avec plus de 60 hectares de terrains et une maison d’habitation de 215m², la ferme de Rieumes est située à 45 minutes au sud de Toulouse. Actuellement exploitée en grandes cultures (rendements supérieurs à la moyenne départementale assurés), la ferme offre aussi des opportunités en grandes cultures et transformation, élevage de volailles, de porcs plein air et maraîchage !

. Grandes cultures et élevage en Dordogne

Avec 45 hectares de terrains et une maison d’habitation de 160m², la ferme de Saint-Louis est située à 30 minutes de Périgueux en direction de Bordeaux. Actuellement exploitée en grandes cultures, elle accueillait autrefois de l’élevage. La ferme offre donc des opportunités d’élevage (bovins, caprins, volailles, apiculture) et de maraîchage. Elle dispose également d’atelier de transformation.

. Ferme d’élevage et étang en Haute-Vienne

Avec près de 100 hectares de terrains (avec étang et passage d’un ruisseau) et une maison d’habitation de 130m², la ferme de Sejotte est située à 50 minutes au nord de Limoges. Elle abrite aujourd’hui un élevage de bovin allaitant, mais pourrait également convenir pour de l’ovin avec transformation à la ferme. La disposition du terrain offre également l’opportunité d’y installer un projet agrivoltaïque.

. Elevage dans la Vienne

Avec 140 hectares de terrains et une maison d’habitation de 72m², la ferme de Thollet est située à l’extrême est de la Vienne. A 1h de Limoges et 1h15 de Poitier, cette exploitation actuellement conduite en polyculture élevage est adaptée à l’élevage de tout type d’animaux (bovins, ovins, caprins…).

Objectif : sauver les fermes ! En France, l’accès aux terres agricoles est très difficile pour ceux qui n’ont pas les moyens financiers. Pourtant, 220 000 fermes sont menacées de disparaître si elles ne sont pas reprises dans les 10 ans à venir. Grâce à l’épargne citoyenne, FEVE rachète des fermes aux agriculteurs en fin de carrière pour les louer à des repreneurs portant un projet en agroécologie. Le dispositif a déjà permis à 5 fermes d’être sauvées. C'est le cas de la ferme de Magnantru dans les Deux-Sèvres présentée dans une vidéo sur YouTube.

 

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Laurie Poussier, future agricultrice : « je veux juste parler de mes petits bonheurs parce que je suis heureuse au quotidien »
Laurie Poussier sera officiellement éleveuse en 2023, avec comme projet la création d’une savonnerie artisanale à la ferme. La…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Publicité