Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Envoyé spécial et glyphosate : un reportage évoque des agriculteurs recrutés à « leur insu » par Monsanto

Jeudi 16 mai, les journalistes d’Envoyé spécial traiteront de Monsanto et du glyphosate. Intitulé les « fichiers secrets de Monsanto », le reportage promet de « nouvelles révélations sur les documents secrets de Monsanto ». Selon le teasing proposé par France Télévision sur son site internet, des agriculteurs auraient été recrutés à leur insu. L’association « agriculture et liberté » semble ainsi visée.

© Capture site France TV

Dans le programme du nouveau numéro d’Envoyé Spécial, « Des hôtesses ont ainsi recruté des agriculteurs sans jamais leur dire qu’elles travaillaient pour la firme. L’objectif était de créer un groupe d’influence venant du terrain, en dissimulant cette stratégie aux premiers concernés : les agriculteurs ». Le magasine du service public indique ainsi que « des agences de communication travaillant pour Monsanto ont créé un "faux" mouvement spontané de défense du glyphosate.

 

A l’insu de leur plein gré ?

Les équipes d’Envoyés spécial indiquent avoir mis la main sur « des documents secrets de la société qui avait mis au point cette stratégie européenne, appliquée en France et dans plusieurs autres pays, pour le compte de Monsanto ». En France, Agriculture et liberté est visée. Mise en cause en 2018, l’association, initiée par une société de lobbying travaillant pour Monsanto, a déjà publié une liste de ses membres. La société, Red Flag à l’origine du groupe Agriculture et liberté, a déjà indiqué que le projet était soutenu par Albaugh, Barclay Chemicals, Monsanto et NuFarm. Certains noms sont connus sur twitter comme @HervéPommereau ou Denys Fumery @Fumeryd.

A lire aussi

Glyphosate – Une enquête parlementaire et des petites phrases explosives

Le reportage ne devrait pas manquer de faire réagir les agriculteurs concernés. En attendant, des twittos, comme @RemDumDum, ironisent sur la volonté d’Elise Lucet de faire le buzz.

Le reportage est diffusé jeudi 16 mai, à partir de 21 h 10 sur France 2.

 

A lire aussi

Pisseurs volontaires : le glyphosate non détectable chez trois agriculteurs du Calvados

 

 

Les plus lus

Réduire les phénols volatils grâce aux écorces de levures
Vigne
Traiter les vins avec des écorces de levure peut contribuer à limiter les mauvais goûts liés aux contaminations par Brettanomyces…
AMBS La Littorale - La fin des sangles sur les plateaux
Machinisme
Le kit Protector permet d’arrimer les charges sur le plateau sans cordage.
Soufflet Vigne monte en puissance sur le conseil
Vigne
L’ouverture d’un nouveau magasin à Vinzelles, dans le Mâconnais, sonne le coup d’envoi de la mise en place de la nouvelle…
Thierry Julien, président de France Vin Bio : "Il ne faut pas accepter de brader nos vins"
Vigne
A la tête de France Vin Bio, l’association nationale interprofessionnelle des vins bio, Thierry Julien considère que la…
Berthoud investit dans la pulvérisation ultralocalisée en signant un partenariat avec Carbon Bee Agtech
Machinisme
Berthoud, spécialiste de la pulvérisation agricole, a signé un partenariat avec la start-up Carbon Bee Agtech, afin de développer…
La conversion à la viticulture biologique doit s'anticiper sur tous les plans
Vigne
La conversion au bio est plus ou moins facile et coûteuse en fonction des exploitations. Le passage à l’agriculture biologique…
Publicité