Aller au contenu principal

Elections européennes : pour qui les agriculteurs vont-ils voter ?

Une enquête réalisée par le Cevipof et l’Agro Toulouse avec le groupe Réussir éclaire sur les intentions de vote des agriculteurs pour les Elections européennes. Découvrez les premiers résultats.

Homme votant pour les élections européennes
61% des agriculteurs interrogés déclarent être certains d’aller voter, contre 45% pour l’ensemble des Français.
© Illustration réalisée avec Copilot

Les agriculteurs s’acquittent généralement, plus que l’ensemble des Français, de leur devoir électoral. Les élections européennes du 9 juin 2024 ne devraient pas déroger à la règle, selon une enquête réalisée du 8 au 29 avril dernier auprès d’un échantillon de 1258 exploitants agricoles réalisée par le Cevipof et l’Agro Toulouse avec le groupe Réussir.

61% des agriculteurs interrogés déclarent ainsi être certains d’aller voter, contre 45% pour l’ensemble des Français (chiffres issus d’une enquête Ipsos pour le Cevipof, Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne), selon une note d’analyse du Cevipof réalisée par François Purseigle, professeur des universités en sociologie, et Pierre-Henri Bono, économètre.

Relire : Les intentions de vote des agriculteurs très favorables à Emmanuel Macron

En quoi le vote des agriculteurs se distingue de celui des Français ?

Sur les intentions de vote, alors qu’ils sont en moyenne plus à droite que le reste des Français, les agriculteurs se déclarent moins tentés de voter pour la liste du Rassemblement national conduite par Jordan Bardella (26,1%) que les Français en général (30,1%) et surtout que les ruraux (35,1%). Pour autant ce parti arrive, comme pour la population générale, en tête des intentions de votes pour les agriculteurs.

La liste Les Républicains conduite par François-Xavier Bellamy profite de cette moindre influence du RN avec une intention de vote de 14,1%, plus du double de celle enregistrée chez les Français (6,5%). Au même niveau, le parti de la majorité présidentielle avec la liste conduite par Valérie Hayer récolte 14,2% des intentions de vote chez les agriculteurs (contre 17,8% pour l’ensemble des Français et 17,8 pour les ruraux). 

Vient ensuite le parti des écologistes, avec la liste de Marie Toussaint (EELV) dont les intentions des agriculteurs sont identiques à celles des Français ruraux à 9%.

La liste Chasseurs et ruralité, conduite par Willy Shraen, bénéficie d’une sur-intention de vote de la part des agriculteurs, avec 7,7% contre moins de 1% pour l’ensemble des Français. Marion Maréchal fait aussi un meilleur score auprès des agriculteurs (7,4%) que l’ensemble des Français (4,1%).

A l’inverse pour les partis de gauche, les intentions de vote des agriculteurs sont systématiquement plus faibles que celles des Français, la liste de Raphaël Glucksmann récupérant par exemple 6,4% des intentions de vote des agriculteurs contre 10,7% pour l’ensemble des Français.

Intentions de vote des agriculteurs par rapport à l’ensemble des Français

Intention de votes des agriculteurs

Lire aussi : Elections européennes : L’Alliance Rurale soutient les agriculteurs mécontents

Comment votent les agriculteurs en fonction de leur âge ?

Un des enseignements majeurs de l’étude porte sur les écarts dans les réponses des agriculteurs en fonction de l’âge. Ce sont les plus jeunes (40 ans et moins) qui affichent la plus forte intention de vote pour la liste de Jordan Bardella (37% contre 26% pour les 41-55 ans et 21% pour les 56 ans et plus). Si l’on ajoute les intentions de vote pour la liste de Marion Maréchal, celle de Debout et celle des Patriotes, 46% des agriculteurs de moins de 40 ans voteraient pour ce bloc d’extrême droite, selon la note d’analyse de Pierre-Henri Bono et François Purseigle. 

C’est parmi les plus âgés que l’on rencontre le plus d’agriculteurs souhaitant apporter leur vote aux listes de gauche (hors LFI) et notamment à la liste EELV, notent-ils encore.

Intentions de vote des agriculteurs en fonction de leur âge

Intention de vote des agriculteurs en fonction de l'âge

Lire aussi : François Purseigle : « Nous ne parviendrons pas à remplacer chaque départ par une installation »

Quel vote des agriculteurs selon leur mode de production ?

Autre enseignement de l’étude : les agriculteurs votent différemment selon leur mode de production.

Sans surprise, les partis de gauche récoltent bien plus d’intention de vote de la part des exploitants ayant une activité certifiée en agriculture biologique. Inversement les exploitants en agriculture conventionnelle auront tendance à préférer les listes de droite ou du centre.

Pierre-Henri Bono et François Purseigle notent toutefois que la certification n’entraine pas forcément un vote à gauche, 18% des agriculteurs bio interrogés déclarant par exemple avoir l’intention de voter RN.

Intentions de vote des agriculteurs en fonction de leur mode de production

Intentions de vote des agriculteurs en fonction de leur mode de production


 

Quel vote des agriculteurs en fonction de leur proximité syndicale ?

Autre donnée très intéressante : le lien mis en avant par l’étude entre une proximité syndicale des agriculteurs et leurs intentions de votes.

Les agriculteurs et agricultrices proches de la Coordination rurale (représentant 19% de l’échantillon) affichent 47% d’intention de vote pour le RN et plus largement à 62% pour l’ensemble de l’extrême droite, soulignent Pierre-Henri Bono et François Purseigle à partir des résultats de l’étude.

Les proches du syndicalisme majoritaire (FNSEA-JA) affichent de leur côté le plus fort soutien aux partis Renaissance (25%) et LR (25%). 

Le vote s’avère plus dispersé pour les agriculteurs ne se sentant proches d’aucune organisation syndicale

Intention de vote des agriculteurs en fonction de leur proximité syndicale

Intentions de vote des agriculteurs en fonction de leur proximité syndicale

Lire aussi : Coordination rurale : Véronique Le Floc’h explique pourquoi, selon elle, la mobilisation agricole n’est pas terminée

Les plus lus

Paysage agricole
Quel prix des terres agricoles en 2023 ?

Après deux années de progression, le marché foncier agricole s’est stabilisé en 2023 avec des surfaces en baisse mais une…

Terres agricoles et bâtiments d’élevage en Bretagne
Comment évolue le prix des terres agricoles en Bretagne ?

Le prix moyen des terres agricoles en Bretagne reste assez stable en 2023. Une stabilité à laquelle participe la Safer…

Homme votant pour les élections européennes
Elections européennes : pour qui les agriculteurs vont-ils voter ?

Une enquête réalisée par le Cevipof et l’Agro Toulouse avec le groupe Réussir éclaire sur les intentions de vote des…

Parlement européen
Résultats aux élections européennes : quelles conséquences pour l’agriculture ?

Les résultats des élections européennes en France et dans les autres pays européens sont tombés. Quel impact pour les…

Moisson d'orge dans l'Hérault
Moisson 2024 : le top départ est lancé

La récolte 2024 de céréales a démarré le week-end dernier avec quelques jours de retard par rapport à la moisson 2023. Alors…

Jean-Marc Jancovici, président du Shift Project, devant un paysage rural.
Décarbonation : « L’agriculture est le secteur le plus complexe qu’on ait eu à regarder » reconnait Jean-Marc Jancovici qui en appelle aux agriculteurs

L’agriculture doit répondre à trois défis : produire beaucoup, produire pas cher tout en respectant l’environnement. Une…

Publicité