Aller au contenu principal

Des burgers végétaux imprimés en 3D dans les universités américaines en partenariat avec Sodexo

Sodexo Amérique du Nord s’est associé à la start-up israélienne SavorEat pour tester, dans les universités américaines, la mise en place d’imprimantes 3D permettant aux étudiants de créer, en moins de 6 minutes, leur propre burger végétal, prêt à être dégusté.

SavorEat est une entreprise israëlienne spécialisée dans les alternatives végétales à la viande.
© SavorxSodexo

Il y a encore peu de temps, cela aurait pu sembler très futuriste. Et pourtant, dès 2022, cela sera une réalité pour certains étudiants américains : ils imprimeront leur burger végétal en 3D, au goût et à la texture de la viande, grâce une machine installée dans des restaurants universitaires gérés par Sodexo Amérique du Nord.

Le robot, conçu par SavorEat, start-up israélienne spécialisée dans les alternatives aux produits d’origine animale (entrée à la Bourse de Tel-Aviv fin 2020), a déjà fait ses preuves. Restait à mettre en place des partenariats pour développer le modèle à grande échelle.

Lire aussi : Du bœuf de Kobe imprimé en 3D au Japon

En Israël, SavorEat a signé un partenariat pour tester son imprimante à burgers végétaux avec l'une des plus grandes chaînes de restauration rapide du pays : BBB (Burgus Burger Bar).

A l’international, Sodexo s’est positionné pour la réalisation d’un test en 2022. Interrogé par Réussir Végétal, Sodexo explique cette association gagnant-gagnant : « Le partenariat entre Sodexo et SavorEat s’appuie sur une décision mutuelle, bénéfique pour les deux sociétés. Avec Sodexo, SavorEat franchira des étapes importantes vers la commercialisation du robot chef végétal de la société sur le marché américain. En s'associant à SavorEat, Sodexo continuera de répondre à la demande croissante des consommateurs pour des produits à base de plantes en utilisant des solutions de restauration personnalisées et innovantes ».

En 2020, aux Etats-Unis, les ventes de produits à base de végétaux ont augmenté de 11,4 % et ont atteint un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars. Certaines études affirment aussi que près de la moitié des jeunes adultes américains déclarent vouloir réduire leur consommation de viande.

L’alimentation végétale, un enjeu environnemental pour Sodexo

Convaincu que les alternatives à base de végétaux réduisent l'impact environnemental, avec ce partenariat, Sodexo entend également « contribuer à réduire l'empreinte carbone du groupe, en ligne avec sa feuille de route Better Tomorrow 2025 », dans laquelle le géant de la restauration collective s’est fixé l’objectif de réduire son empreinte carbone de 34 % dans le monde d'ici 2025.

Sodexo ambitionne aussi de fournir un tiers de repas végétaux dans son offre globale. Pour y parvenir, « nous travaillons avec des ONG telles que la Humane Society pour introduire plus d'options végétaliennes et végétariennes dans nos menus, mais aussi le WWF et le World Resources Institute pour servir à nos clients des repas plus durables et à base de plantes, ou encore avec des marques mondiales telles que Kellogg's et Impossible Foods », détaille un représentant de Sodexo Amérique du Nord.

Un robot tout-en-un pour des burgers végétaux à façon

SavorEat n’est pas la seule start-up à avoir développé une imprimante 3D d’alternative végétale à la viande. Il en existe d’autres : on peut citer Novameat en Espagne ou Redefine Meat en Israël également.

Le robot développé par SavorEat prépare et cuit le burger en moins de 6 minutes. La base du burger est composée de fibres (nanocellulose) végétales. Une personnalisation selon ses goûts (texture, saveur, cuisson…) ou en fonction de ses allergies par exemple, est possible, affirme la start-up.

Imprimante 3D burger végétal de SavorEat
La machine développée par SavorEat (environ 1 m de haut et 50 cm de profondeur) produit et cuit les burgers végétaux à la demande en 6 minutes. (SavorxSodexo)

Interrogé sur la possibilité de développer l’implantation de cette machine à burgers végétaux dans les restaurants d’autres régions du monde, dont éventuellement la France, Sodexo répond de manière elliptique : « A l’issue de ce pilote, Sodexo et SavorEat étudieront l’opportunité d’un développement plus large ». Cette innovation ludique ferait sans doute un tabac dans les écoles françaises lors des menus végétariens hebdomadaires !

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Macron et jeunes agriculteurs
Jeunes agriculteurs : Emmanuel Macron met Océane, 19 ans, à l’honneur
Le président de la République, en déplacement à la foire agricole des Terres de Jim, en a profité pour saluer le dynamisme des…
Capture d'écran video Facebook
Son champ sert de parking pour un rallye, coup de gueule d’un agriculteur
Julien Saillat, agriculteur en Haute-Savoie, a vu ses champs envahis ce week-end par des centaines de voitures à l’occasion du…
La secrétaire d’État à la Biodiversité veut stopper la croissance des dégâts de gibier
Bérangère Abba, la secrétaire d’État à la Biodiversité dit avoir l’intention de « mettre un coup d’arrêt » à la croissance des…
Publicité