Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Coronavirus : l’horticulteur fleurit le cimetière pour ne pas jeter ses plantes

Comment les horticulteurs vont-ils faire face à la crise du coronavirus. Les horticulteurs sont inquiets pour leur avenir. Mais restent solidaires de la population. Récit d’une belle initiative dans Terra.

© Mikael Korhonen / flickr

« Les fleurs c’est périssable », disait Jacques Brel, mais ce n’est pas un produit de première nécessité. Alors, les horticulteurs sont touchés de plein fouet par la crise du coronavirus. Obligés de jeter des milliers de plantes qui s’apprêtaient à arriver sur le marché, dans un festival de couleurs printanier. La profession s’inquiète pour son avenir.

Dans l’Orne, Marc Pommier, producteur à Igé, a adressé ce lundi 23 mars une lettre ouverte au président de la République, au ministre de l’Agriculture et à sa députée prèfète du département pour leur demander de considérer leur situation.

En Ille-et-Vilaine, Romain, à la tête de « Végétal Banliat » à Plerguer, a décidé de ne pas jeter ses compositions florales préparées mais de les offrir… aux défunts. Ce 25 mars, il a donc fleuri les tombes du cimetière de sa commune bretonne.

Le pépiniériste a pris aussi sa plume pour expliquer son initiative aux familles des défunts.  « Sachant que vous ne pouvez pas vous recueillir en ce moment » dans ces lieux, en raison du confinement, « je me suis donc permis… ». Un geste « solidaire » qui peut aider à sortir de cette crise « plus forts, plus soudés, plus grands… »

 

L’intégralité de la lettre du pépiniériste est publiée dans Terra.

 

Les plus lus

[Néo-ruraux] Aménagement routier : les engins agricoles ne passent plus
Les moissonneuses-batteuses, les ensileuses ou les tracteurs avec combiné de semis ne peuvent plus circuler dans ce village,…
L’Assemblée nationale accueille une vache limousine et des lycéens agricoles
Cinq jeunes du lycée agricole des Vaseix, basé à Limoges, ont été reçus par Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale.…
Les agriculteurs ont besoin de bras pour continuer à nourrir la population
La filière agricole se mobilise pour subvenir aux besoins alimentaires de la population. Mais la crise du Covid-19 entraîne une…
[Coronavirus] Et si la crise sanitaire changeait le regard des Français sur le monde paysan
Les Français se ruent dans les commerces alimentaires. La peur de manquer leur rappelle que le premier maillon de la chaîne de…
Des paillis vivants en culture intercep pour accroître la durabilité du vignoble
Vigne
Dans le cadre du projet de recherche Domino, des essais sont menés sur l’utilisation sur le rang de plantes de couverture comme…
Fourrages : 4 questions pratiques sur les conservateurs biologiques
Lait
Réponses apportées par Irène Joulié, société Lallemand, concernant l’utilisation d’inoculants biologiques à base de bactéries…
Publicité