Aller au contenu principal

[Covid-19] les agriculteurs se mobilisent pour donner leurs masques et vous ?

Les appels au don de masques se multiplient. L’agriculture se mobilise. Dans les Pays de la Loire, les Jeunes Agriculteurs invitent les exploitants agricoles à offrir leurs masques aux soignants. Dans la Somme, la Chambre d’agriculture a donné des équipements de protection au CHU d’Amiens. Tous les agriculteurs peuvent suivre ces initiatives et participer à la lutte contre le coronavirus.

masque FFP2 don agriculteur
Les agriculteurs peuvent donner leur masque FFP.

Un appel à la solidarité du monde agricole est lancé. Objectif : récolter les fameux masques avec la norme FFP2. Même périmés, les agriculteurs sont invités à les transmettre aux personnels de santé. Quand le stock est inférieur à 500 masques, la recommandation est de donner vos masques de gré à gré aux professionnels de santé de votre secteur, médecins généralistes ou infirmiers libéraux... Pour les dons plus importants, le plus efficace semble de se rapprocher son Agence Régionale de Santé (ARS).

Des agriculteurs donnent leurs masques dans les Pays de la Loire

Les agriculteurs disposent de masques anti-poussières utilisés notamment lors des paillages et épandages de pesticides. Les Jeunes Agriculteurs des Pays de la Loire ont donc relayé l'appel au don. Le syndicat agricole estime qu’une « vingtaine de masques est disponible par ferme ». Même les dons plus modestes sont appréciés. La gendarmerie de l’Isère a ainsi salué le geste de deux agriculteurs sur son compte Facebook.

 

Lire aussi dans l’Union agricole «  Face au coronavirus, des agriculteurs solidaires »

La solidarité de la Chambre d'agriculture de la Somme

A plus grandes échelle, le secteur agroalimentaire se montre solidaire. Le groupe Cristal Union a également transmis 4 000 masques chirurgicaux à l'hôpital de Châlons-en-Champagne, selon le journal le Point. De son côté, la Chambre d’agriculture de la Somme a livré 2400 masques à l’hôpital d’Amiens.

 

Lire aussi
[Coronavirus] Et si la crise sanitaire changeait le regard des Français sur le monde paysan

Des surblouses pour les soignants d'une Maison d'accueil spécialisée

Encore une initiative solidaire à signaler : celle de Evel’up basée à Landivisiau, dans le Finistère. La coopérative avait programmé une journée Portes Ouvertes et prévu pour les visiteurs 675 surblouses. Les vêtements de protection ont été offerts à la Maison d’Accueil spécialisée de Plouha dans les Côtes-d’Armor afin que les soignants puissent les utiliser pendant leurs interventions auprès des patients.

 

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
En Ile-de-France, une ferme bio trouble la tranquillité des néo-ruraux
Nouvel épisode de tension entre professionnels agricoles et riverains dont la vision de la ruralité rime surtout avec…
Publicité