Aller au contenu principal
Font Size

Coronavirus : un agriculteur témoigne après 9 jours passés dans le coma

« Je pensais que je n’allais pas revenir » dit-il dans l’Agriculteur normand. Et il n’était pas loin de la vérité car il revient de loin après avoir été atteint par le coronavirus de la maladie Covid-19. Marc Buon, agriculteur dans le Calvados, a accepté de raconter son histoire au rédacteur en chef du journal, Thierry Guillemot. Il témoigne pour rendre hommage au personnel hospitalier mais aussi pour dire, en période de déconfinement : « ne joue pas avec ta santé ».

© Nicolas Duprey / CD 78 / flickr

Marc Buon est agriculteur à Loucelles dans le Calvados. Il est ancien président de la FDSEA, ancien vice-président de la Safer Normandie… et depuis le printemps 2020, ancien malade du Covid-19. Dans l’Agriculteur normand, il raconte cette expérience dont il se remet doucement.  29 jours d’hospitalisation dont 9 plongés dans un coma artificiel l’ont totalement abattu. Mais aujourd’hui, « il revit » relate le journal normand qui a recueilli le témoignage du rescapé.

Suspicion d'angine

Au départ, son médecin pense à une angine mais au bout de quelques jours, pas d’amélioration. Changement d’antibiotique. Une semaine plus tard, le malade se rend au CHU de Caen pour un test de détection. Le mardi, le résultat tombe : positif. Au départ, il reste à domicile, en liaison téléphonique régulière avec l’hôpital. Il suit le traitement du Dr Raoult. Sans effet bénéfique. Le dimanche suivant, le 29 mars, « j’ai plongé », explique-t-il. « Je n’ai revu les miens que 29 jours plus tard ».

Solidarité en particulier sur la ferme

Pendant cette période d’inquiétude extrême pour la famille, « heureusement, la solidarité a joué », souligne sa fille Julie. « Un grand merci à tous ceux qui ont participé à la continuité et au suivi de l’exploitation et, en particulier, à mon frère Serge qui a dû faire face à cette situation si particulière », dit le convalescent. Après un cours séjour en maison de repos, Marc Buon a préféré revenir chez lui. « Ma rééducation, je préférais la faire en allant voir mes vaches », commente-t-il. Retour maison le 27 avril.

Lire l’intégralité de l’article de Thierry Guillemot « Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches » dans l’Agriculteur normand

Les plus lus

Moisson record : avec 173,98 q/ha un néo-zélandais bat le record de rendement en blé
Eric Watson, agriculteur néo-zélandais d’Ashburton, bat pour la deuxième fois consécutive le record du rendement en blé avec une…
Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
Urine
Le pipi des Parisiens au service de l’agriculture
Comment réduire l’usage des engrais chimiques dont l’usage contribue au changement climatique et menacent les milieux aquatiques…
Publicité