Aller au contenu principal

FNSEA - Christiane Lambert écrit à quatre ministres pour proposer la mise en place d’un chèque alimentaire

Conséquence de la crise sanitaire : les personnes en situation de vulnérabilité économique sont en augmentation. Pour la FNSEA, il n’est pas concevable que ces personnes ne puissent pas manger à leur faim. La présidente du syndicat, Christiane Lambert, a écrit a quatre ministres pour leur faire part de sa proposition de mise en place d’un dispositif de chèque alimentaire.

© FNSEA (archives)

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a adressé le 9 février à quatre ministres un courrier concernant la proposition pour la mise en place d’un dispositif de chèque alimentaire. Les quatre destinataires sont Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé, Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, et Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances.

Dans le contexte de crise sanitaire, les efforts des agriculteurs français pour continuer à nourrir la population « ne sont plus à démonter », écrit Christiane Lambert. Les budgets en faveur de l’aide sociale sont actuellement renforcés, constate-t-elle. Le message adressé aux ministres est celui d’une « proposition pour la mise en place d’un dispositif de chèque alimentaire ».

Une réponse au président de la République

« A ce jour, les dispositifs d’aide alimentaire accompagnent 5,5 millions de personnes, sur les 10 millions qui se situent sous le seuil de pauvreté », rappelle la FNSEA

La proposition du syndicat est une réponse au Président de la République qui a indiqué souhaiter « mettre en place le chèque alimentaire rapidement ». La FNSEA, « forte de l’action de Solaal en matière de don agricole, avance des propositions pour la mise en place de ce dispositif, dans un cadre qui se veut à la fois ambitieux mais aussi réaliste ». Une présentation des modalités de ce dispositif accompagne le courrier.

Deux types de produits éligibles

La FNSEA propose que soient éligibles deux types de produits :

. tous les produits frais (fruits et légumes, œufs, fromages et produits laitiers, viandes) concernés par la bannière « Plus près de vous et de vos goûts » initiée par le Ministre de l’Agriculture; 

. tous les produits issus de circuits courts y compris les produits transformés (pain, pâtes…), distribués en Grandes et moyennes surfaces (GMS), en commerce de proximité, en épiceries sociales et solidaires, en magasins de producteurs ou en vente directe.

« Les OP, coopératives ou encore grossistes doivent être des acteurs de l’acheminement de ces denrées,» précise la FNSEA.

Chèque ou carte alimentaire

Le syndicat propose ainsi la mise en place d’un chèque individuel ou d’une carte alimentaire individuelle, servant à l’achat d’une sélection de produits alimentaires, Ce dispositif s’adresse dans sa phase de démarrage à trois publics sur lesquels l’urgence alimentaire se fait clairement ressentir ; les jeunes familles, les personnes âgées sous conditions de ressources et les étudiants boursiers.

Un montant du chèque de 5 euros par jour augmenterait de moitié le budget journalier permettant à ces populations de s’alimenter, précise encore la FNSEA dans ses propositions.

 

 

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Eleveur laitier proche de la retraite
La retraite des agriculteurs basée sur les 25 meilleures années à partir de 2026
L’Assemblée nationale a voté ce 1er décembre à l’unanimité un texte permettant de calculer la retraite de base des…
Ligne électrique au-dessus d'un champ
Risques de coupures d’électricité : comment les agriculteurs doivent s’y préparer
Le gouvernement demande aux préfets par une circulaire d’anticiper les risques de délestages électriques attendus pour janvier…
Publicité