Aller au contenu principal

Vendre ses fromages sur internet

La vente de fromages en ligne s’inscrit dans une stratégie commerciale et demande du temps pour gérer la communication et les commandes.

Les fromages sont des denrées périssables, la livraison doit se faire vite. © Archives/La Chèvre
Les fromages sont des denrées périssables, la livraison doit se faire vite.
© Archives/La Chèvre

La vente de fromage, encore fortement liée à une image de tradition et de savoir-faire, rencontre aujourd’hui le monde du digital. Lancée il y a une vingtaine d’années, la vente en ligne de fromages s’est renforcée récemment selon Oana Stefanescu, auteure de la thèse Transformation digitales du commerce artisanal : faut-il en faire tout un fromage ? Les fromagers observent de plus en plus cette nouvelle forme de commercialisation. Bien que toujours attachée au commerce de contact et d’échange direct, la vente de fromages est poussée, à l’ère du digital, à s’adapter à l’hyper connectivité des consommateurs.

Des plateformes spécialisées avec de fortes marges

Sur la scène digitale, on trouve des sites internet dédiés uniquement à la vente de fromages, comme le site pionnier Fromages.com créé en 1997. « Nous vendons 106 variétés de fromages de chèvre, de brebis et de vache, résume Catherine Limousin, responsable communication de l’entreprise. Nous travaillons avec des producteurs de la région Centre-Val de Loire comme avec le marché de Rungis. Et nous vendons principalement à l’international des fromages affinés. » On trouve aussi de nombreuses places de marché en ligne vendant des produits alimentaires variés. Comme PourdeBon.com qui fait l’intermédiaire entre des producteurs français et des clients se faisant livrer à domicile. Mais il faut garder en tête que tout intermédiaire prend une marge sur la vente, pouvant monter jusqu’à 25 %. On trouve aussi des producteurs qui vendent leurs fromages en ligne eux-mêmes, via un site internet boutique.

Cette vente de fromages via internet repose souvent sur des services d’expéditions comme DHL ou Chronofresh pour assurer leurs livraisons. « Notre contrainte principale est d’assurer une livraison en 24 h », explique Catherine Limousin de fromages.com. Les fromages sont des denrées périssables et doivent être conservés au frais. Le click and collect se développe aussi, avec des commandes en ligne et des retraits en boutique. La concurrence est présente sur la scène digitale avec la grande distribution et les plateformes de vente en ligne.

Communiquer, une nécessité

La communication, particulièrement chronophage, possède un rôle primordial pour cette activité. L’alimentation régulière du site et des réseaux nourrit l’image du produit. Les gages de qualité, comme une médaille à un concours de fromage, sont souvent favorisés par le consommateur. « Je pense que l’avenir, c’est une présence sur internet, mais adaptée aux objectifs de chacun », précise Oana Stefanescu. La mise en place d’un site internet demande des compétences, du temps et de l’argent. « Il faut identifier ses objectifs avant de se lancer, appuie l’auteure. Selon sa stratégie et son business model, chacun peut s’orienter vers une utilisation des réseaux sociaux uniquement, un site vitrine ou un site boutique. » La place du e-commerce semble vouée à s’agrandir, au vu de la génération millénial qui consomme beaucoup en ligne. « Internet modifie les usages, la mentalité, la façon de traiter les clients et l’organisation générale du travail », explique Oana Stefanescu. La scène digitale n’est pas à prioriser pour autant, c’est une dimension de plus à acquérir.

Sylvie Nowakowski, Elevage la Doudou dans l’Essonne, 55 chèvres et 30 vaches

"Du e-commerce pour fidéliser nos visiteurs"

« Nous vendons principalement nos fromages en vente directe et sur quelques marchés. Il y a un mois nous avons gagné un concours du site de vente en ligne pourdebon.com. Pour le moment, ce sont eux qui couvrent les charges de livraison, nous n’avons qu’à emballer les fromages puis Chronofresh vient récupérer la commande et gère la livraison. C’est un essai pour nous. Nous avons un site internet et nous réfléchissons au e-commerce, donc le site Pour de Bon nous permet d’apprendre. On espère que la vente en ligne nous permettra de développer la vente et de trouver de nouveaux clients. Mais aussi de fidéliser les visiteurs de notre ferme pédagogique, qui viennent souvent de loin et veulent retrouver nos produits. La préparation d’une commande en ligne ne prend pas plus de temps que lors d’une vente directe. »

Les plus lus

Griffe du séchoir à foin
« J’ai investi dans une fabrique d’aliments à la ferme et un séchage en grange pour le confort de travail et l’autonomie alimentaire du troupeau de chèvres »
Dans l’Aveyron, Étienne Espinasse a fait évoluer son système alimentaire en remplaçant l’ensilage de maïs par du foin de luzerne…
Robot d'alimentation Lely Vector
« Robot d’alimentation, pluie de paille, génétique et cube d’aliments pour gagner en performance et en confort »
Dans la Vienne, l’élevage caprin la SCEA Du bois du Theil multiplie les investissements en misant sur la robotisation, l’…
Fromage sainte maure de touraine AOP
Les résultats du concours de fromages fermiers de chèvre Fromagora 2024
Fromagora, le concours national de fromages de chèvre fermiers, a distribué 74 médailles dont 27 médailles d’or, 31 d’argent et…
Photo du protocole d'expérimentation.
Les chèvres reconnaissent les émotions dans la voix
Attention à s’adresser aux chèvres correctement ! Certaines amies caprines semblent pouvoir distinguer les émotions humaines…
Trois éleveurs dans une prairie devant des moutons
« Pas satisfaits de nos ray-grass italiens, nous avons adopté les mélanges suisses »
Par rapport au ray-grass italien, le mélange de plusieurs espèces prairiales offre un meilleur rendement, une pousse plus étalée…
Chèvres en Espagne
Lait de chèvre : « Baisse de l’export espagnol et tensions sur la poudre hollandaise »
Le marché du lait de chèvre évolue avec une baisse de la production espagnole et des tensions sur l’export de poudre de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre