Aller au contenu principal

Un nouveau skyr Soignon au lait de chèvre

Soignon, la marque leader du fromage de chèvre, lance un nouveau produit au rayon ultra-frais, un skyr, un yaourt au lait de chèvre d’inspiration islandaise, sans matière grasse et riche en protéines.

Soignon, la marque numéro un du lait de chèvre en fromage et ultra-frais, étend sa gamme en lançant le premier skyr au lait de chèvre. Ces yaourts égouttés d’inspiration islandaise sont riches en protéines (10 %) et dépourvus de matière grasse. Soignon décline ses quatre pots de 100 grammes en version nature (au prix indicatif de 3,45 euros) et en version à la myrtille (à 3,80 euros). La marque de la coopérative Eurial met en avant « le bien-être digestif de ceux qui le consomment, grâce à la présence des ferments du yaourt et le calcium qui le composent ». Ce yaourt peut se consommer sucré, nature ou salé, au petit déjeuner, au dessert ou en encas. Selon Nielsen, 36 % des Français ont déjà consommé du skyr.

Lire aussi : Soignon innove avec l'ovale de chèvre et un bifidus aux fruits rouges

Les plus lus

Les lactations longues en élevage caprin
Nouveau guide pratique sur les lactations longues en élevage caprin
L’Institut de l’élevage publie un guide de 64 pages pour aider les éleveurs de chèvres à maîtriser les lactations de plus de 16…
Griffe du séchoir à foin
« J’ai investi dans une fabrique d’aliments à la ferme et un séchage en grange pour le confort de travail et l’autonomie alimentaire du troupeau de chèvres »
Dans l’Aveyron, Étienne Espinasse a fait évoluer son système alimentaire en remplaçant l’ensilage de maïs par du foin de luzerne…
Vue extérieur de la fromagerie Soignon
Soignon étudie un gros déménagement
La fromagerie Eurial qui fabrique les fromages de chèvre Soignon pourrait quitter son site historique des Deux-Sèvres pour s’…
Chèvre alpine au pâturage au Pradel en Ardèche
Une vraie rupture pour assainir le pâturage des chèvres
Ne pas faire revenir les chèvres pendant plus de trois mois dans une prairie en été a permis d’éliminer en moyenne 90 % des…
Christophe Maudet et Benoît Gavaland
Terrena réfléchit à une offre de chevreaux de sept jours
L’OP caprine de Terrena veut collecter une partie des chevreaux à sept jours afin d’étaler le pic de production de février.
Etirement à la salle de traite
« L’éleveur est un sportif qui s’ignore »
Le travail en élevage demande une bonne condition physique. Comme un sportif, un éleveur doit s’équiper correctement, s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre