Aller au contenu principal

Avis d'expert : Benoît Foisnon, chambre d’agriculture du Loir-et-Cher
« Ne bradez pas vos fromages ! »

« Les fromages fabriqués par les fromagers fermiers ont un prix qu’il ne faut pas brader. Cela paraît une évidence mais les quelques centimes du prix de vente du fromage font la différence. D’après les données technico-économiques issues d’une trentaine de fermes du réseau Inosis, si on vend des selles-sur-cher à 3,10 euros sur la zone, cela permet de se payer une rémunération de 1,58 euro par fromage, soit deux Smic et demi. Mais il n’y a hélas pas beaucoup de monde qui vende à ce tarif… Par contre, on en voit qui vendent au tarif de 2,50 € et qui doivent donc en écouler une sacrée quantité avant de s’en tirer un revenu correct.

Les bons fromages se vendent cher

Même calcul avec le sainte-maure-de-touraine. Nous avons simulé que vendre à 3,70 euros le sainte-maure permettait de gagner 1,2 Smic. En passant à 4,10 euros, on peut espérer 1,6 Smic. C’est très important de ne pas commencer par un prix trop bas car on peine ensuite à remonter les tarifs. Historiquement, les fermiers avaient pris l’habitude de brader les fromages de chèvres car le gros du revenu de la ferme venait des vaches et les chèvres n’apportaient qu’un complément pour la fermière. Ce n’est plus vrai maintenant. Il ne faut pas pratiquer les prix du voisin, surtout quand on s’installe. Ce voisin a peut-être remboursé ces emprunts et il a l’aide bénévole de la grand-mère…

« Quelques centimes pour le client, un revenu pour vous »

Une certaine catégorie de clients se dit aussi que si ce n’est pas cher, c’est louche, ça cache quelque chose… À nous de faire des bons fromages. Il y a pour cela des structures techniques ou des affineurs qui peuvent aider le jeune fromager. Le conseil régional du Centre-Val de Loire finance ainsi de l’appui technique pour que des produits de qualité soient mis sur le marché. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Le matériels pour la culture, la récolte des espèces riches en protéines, le séchage des légumineuses fourragères ainsi que le stockage sur l’exploitation peut être cofinancé à 40 %, 50 % pour les jeunes agriculteurs. © A. Villette
Profitez des mesures du plan de relance agricole
Le plan de relance agricole cofinance du matériel agricole et des semences. Ne tardez pas car les premiers arrivés seront les…
Ségolène, Schiappa ou Sissi ? © D. Hardy
Des noms commençant par la lettre S en 2021
Les éleveurs ont pris l’habitude de nommer leurs animaux en débutant par une même lettre chaque année. Cela permet de retrouver…
Une fois sorties des cases d'apprentissage, les petites chevrettes ont un accès privilégié à la louve avant d'être confrontées aux plus âgées. © DR
Une nurserie pour apprendre à téter
« Notre coin chevrette comporte une aire spécifique pour le biberonnage, c’est-à-dire l’apprentissage de la tétée. Sur l’aire…
Les éleveurs de la ferme de la Fringale misent sur le bien-être animal et leur confort de travail, en accord avec leur vision de l'élevage.  © B. Morel
Le bien-être pour les chèvres et les éleveurs à la Fringale
Au Gaec de la Fringale, les éleveurs se soucient du bien-être de leurs chèvres, tout comme du leur, au travail et dans leurs…
Les chèvres peuvent se régaler des anciens sapins de Noël.
Les chèvres recyclent les sapins de Noël
Une fois dépouillés de leurs décorations, les sapins de Noël peuvent compléter utilement la ration des chèvres. 
Replacer l'engraissement du chevreau à la ferme permettrait à la filière de gagner en qualité tout en donnant à l'éleveur la visibilité sur l'importance de la conduite. © C. Boyer
ValCabri collecte des données sur la viande de chevreau
La viande de chevreau a besoin de visibilité auprès des éleveurs, de la filière et des consommateurs. C’est l’objectif du projet…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre