Aller au contenu principal

Le prix du lait de chèvre bio insuffisant pour une juste rémunération

Faire aussi bien avec moins ? Des livreurs bio économes et autonomes ont essayé mais l’exercice a ses limites… Analyse du Civam du Haut Bocage.

Même en réduisant le coût alimentaire par une meilleure valorisation des prairies, les éleveurs du Civam du Haut Bocage ont vu leur rémunération fondre en deux ans. © D. Hardy
Même en réduisant le coût alimentaire par une meilleure valorisation des prairies, les éleveurs du Civam du Haut Bocage ont vu leur rémunération fondre en deux ans.
© D. Hardy

Les élevages caprins du Civam du Haut Bocage (Deux-Sèvres) calculent tous les ans leurs coûts de production pour affiner les orientations techniques de leur système. Depuis plusieurs années, ces fermes en agriculture biologique ont fait le choix stratégique de l’autonomie alimentaire pour réduire leurs charges et améliorer leurs revenus. Cette stratégie passe par une réduction des achats de concentrés permise par une meilleure valorisation du pâturage et l’amélioration de la qualité des prairies riches en légumineuses.

En 2017, les livreurs bio du Civam Haut Bocage avaient un coût de système alimentaire moyen de 532 €/chèvre. En 2019, il a été réduit à 307 €/chèvre. En deux ans, les élevages ont diminué presque de moitié leurs coûts alimentaires. Mais pour quel résultat économique ? Sur cette même période les fermes sont passées de 2,2 Smic par UMO (en 2017) de rémunération permise par le produit à 1,3 Smic par UMO (en 2019) !

Une revalorisation du prix du lait bio semble essentielle

Cela traduit une trop faible valorisation du lait. Malgré une forte réduction des achats extérieurs, la valorisation du lait ne permet pas d’absorber les coûts d’élevages incompressibles des systèmes caprins bio. Et, avec l’augmentation de la fréquence des aléas climatiques impactant fortement la disponibilité et la gestion de l’herbe au pâturage, on peut déjà prévoir de plus grand besoin en trésorerie à l’avenir chez ces fermes pâturantes.

Ces systèmes maximisant le pâturage, autonomes et économes sont pourtant très performants sur le plan environnemental (réduction de l’impact carbone, biodiversité…) et sociétal (bien-être animal, attentes des consommateurs…). Une revalorisation du prix du lait bio semble essentielle pour soutenir la performance technique de ces élevages et leur attractivité pour les nouveaux installés. La demande en lait de chèvre bio augmente progressivement depuis quelques années. Pour assurer la pérennité de cette filière AB, il ne faut pas oublier les éleveurs qui la composent !

Les plus lus

L’équipe d’Holland Goats comprend les propriétaires Lianne et Harm Jan Brouwer (à gauche) et le salarié Allard Vlastuin (à droite). Bas van der Heiden (deuxième à ...
Un bâtiment tout confort pour élever et exporter les chevrettes hollandaises
Holland Goats élève entre 1 500 et 1 800 chevrettes chaque année. C’est aussi de là que partent environ 4 000…
Affiche du film Les Chèvres !
Dany Boon défend une chèvre au cinéma
En salle le 21 février, le film "Les chèvres !" raconte l'histoire loufoque de l'improbable procès d'une chèvre au 17e siècle.…
Grégory Gilbert, éleveur dans la Sarthe, aide une chèvre à mettre bas.
« Une moyenne à 800 000 cellules avec 40 % de chèvres en lactation longue »
À l’EARL Chevr’Auvers dans la Sarthe, un soin tout particulier est porté à la qualité du lait de chèvre. Nicole Pradel et Gregory…
Un logement adapté à l’élevage des chevrettes
Un logement adapté à l’élevage des chevrettes
Les chevrettes ont des besoins spécifiques d’ambiance, de surface disponible et d’aménagements des aires de vie. Qu’elles …
Pesée des chevrettes
Un an pour faire une chèvre
Depuis sa naissance jusqu’à sa première mise bas, la chevrette va se développer et prendre du poids rapidement. Sept étapes pour…
Chevrettes Saanen en bâtiment
Raisonner le renouvellement du troupeau laitier caprin
Renouveler le troupeau en interne impose de choisir les chevrettes qui feront les bonnes futures laitières, puis de définir le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre