Aller au contenu principal

La revalorisation du prix du lait de chèvre se poursuit

Le prix moyen du lait de chèvre a connu une nouvelle progression au troisième trimestre 2020 sous l’effet de la hausse du prix de base. En revanche, la composition du lait s’est dégradée.

Le prix de base du lait de chèvre (à la composition standard 35MG/30MP en vigueur depuis janvier 2015) s’est établi à 705 €/1 000 litres au troisième trimestre 2020 en moyenne nationale. Il est en progression de près de 33 € d’une année sur l’autre, soit +3,7 %/2019. Les négociations commerciales entre transformateurs et distributeurs sont actuellement en cours. Dans le contexte actuel de demande de fromages de chèvre dynamique, les accords conclus au sein de l’aval détermineront les évolutions de prix du lait payé aux producteurs en 2021.

Progression contenue des prix moyens

Au troisième trimestre, le prix moyen à la production du lait de chèvre a évolué moins rapidement que le prix de base : la hausse s’élève à +23 € d’une année sur l’autre, soit +2,7 %/2019, à 717 €/1 000 litres, selon l’enquête prix du lait menée chaque trimestre par l’Institut de l’élevage. Entre l’été 2018 et 2020, la hausse s’élève à 41 €/1 000 l. Au troisième trimestre, le prix moyen plus élevé se trouve dans la région Centre (758 €/1 000 litres, soit +1,6 %/2019), où la proportion de fromages sous AOP est la plus importante. Arrivent ensuite les régions Sud-Ouest (721 €/1 000 l soit +3,9 %/2019), Centre-Ouest (711 €/1 000 l, soit +2,6 %/2019) et Sud-Est (678 €/1 000 l, soit +3,1 %/2019).

Stabilisation de la composition

Après un premier semestre marqué par une légère dégradation, la composition du lait s’est stabilisée au troisième trimestre. La moyenne trimestrielle du taux butyreux national est stable d’une année sur l’autre, à 37,2 g/litre. Cette stabilité a été observée dans tous les bassins de production, exception faite du Sud-Est, où le taux butyreux a reculé de -0,3 g/litre (à 34 g/l) suite aux forts épisodes caniculaires qui ont touché la région pendant l’été. Le taux protéique a pour sa part évolué favorablement en un an. À 32,9 g/litre en moyenne nationale sur le troisième trimestre (soit 0,2 g/l), il a progressé dans tous les bassins.

Le prix des charges stable aux deuxième et troisième trimestres

La hausse des charges en élevage caprin, amorcée fin 2018, a finalement été stoppée au deuxième trimestre 2020. L’Ipampa, qui mesure l’évolution du prix des moyens de production agricole, a même connu une détente, en lien avec la baisse du prix de l’énergie ainsi que des aliments achetés. À près de 103,7 en moyenne sur le troisième trimestre, il se trouve 0,3 % sous son niveau 2019 à pareille époque.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Marion Quenton et Lucas Honnoré ont réaménagé l’ancienne bergerie prévue pour 300 brebis afin d’y installer leur cheptel de 230 chèvres. © B. Griffoul
« Nous produisons moins de lait mais nous faisons plus de marge »
Les éleveurs font évoluer leur assolement pour renforcer l’autonomie alimentaire, quitte à baisser la production laitière. La…
L'éprinomectine dispose désormais de sa version injectable pour petits ruminants, plus efficace que le pou-on ou la voie orale. © D. Hardy
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Avec Eprecis, les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les…
La distribution à volonté au nourrisseur permet de gagner en temps de travail en optimisant l'astreinte alimentaire. © C. Boyer
Des concentrés à volonté pour les chevrettes
« Lorsque les chevrettes sont sevrées et qu’il manque du fourrage de qualité ou bien que les indicateurs de croissance n’ont pas…
Lidl permet une valorisation à 790 euros les mille litres pour environ cinq millions de litres. © D. Hardy
Lidl et Soignon passent un accord pour du lait de chèvre à 790 euros les mille litres
L’enseigne Lidl et la coopérative Eurial poursuivent leur engagement pour la revalorisation du lait de chèvre. Quelques jours…
Quand le caillé est visuellement de qualité et que l'acidité est optimale, le fromager peut garder de côté du lactosérum qui servira à réensemencer du lait plus tard. © B. Morel
« Garder le meilleur de son lactosérum pour redémarrer la fabrication »
« Pour démarrer une nouvelle saison de production, ou en cas d’accident technologique, il est préférable d’avoir en stock du…
Trois hauteurs d'auge ont été testées.
Les repas révèlent le caractère des chèvres
L’auge est un endroit de forte compétition pour les chèvres et la personnalité de chaque chèvre affecte son comportement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre