Aller au contenu principal

Race caprine
La race chèvre des Savoie officiellement reconnue

Après presque 20 ans de travail acharné, les éleveurs de chèvres des Savoie peuvent enfin être satisfaits : le Ministère de l’agriculture a reconnu officiellement cette race caprine aux multiples couleurs.

La chèvre des Savoie fait désormais partie des races officiellement reconnues par le Ministère de l’Agriculture, dans un décret daté du 11 août. Après avoir presque disparue des radars en 2001, un collectif d’éleveurs a pris la race à bras-le-corps pour recenser les individus restants et redynamiser la population de chèvres de Savoie. L’association de sauvegarde de la Chèvre des Savoie (ASCS) est créée et un premier recensement fait état de 320 chèvres reconnues comme appartenant à la race. L’association s’est attelée à la lourde tâche de réaliser un inventaire annuel en définissant les standards de la race, de promouvoir celle-ci auprès des éleveurs et du grand public par la presse, les évènements tels que le Printemps des chèvres à Faverges en Haute-Savoie, etc. L’association est aussi un annuaire vivant pour créer des liens entre les éleveurs.

Au programme : schéma de sélection, amélioration des boucs, etc.

« Le collectif a toujours joué un rôle primordial dans la sauvegarde de la race, rappelle Nicole Bloc, animatrice de l’association. Si au départ, à peine 15 éleveurs étaient concernés, ils sont maintenant plus de 30 passionnés qui se sont organisés pour mériter cette reconnaissance officielle. Cette réussite reste néanmoins fragile car elle repose encore aujourd’hui sur peu de personnes ». « La reconnaissance de la race, c’est l’aboutissement de près de 20 ans de travail, de dossiers déposés et de commissions d’experts, explique Lionel Beaudet, co-président de l’association. C’est une aussi un pas de plus dans la sauvegarde du patrimoine génétique caprin, nous allons être plus visibles, nous allons pouvoir mettre en place des schémas de sélection avec l’aide de Capgènes, etc. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les chèvres d'Angélique sont choyées pour produire du lait qui sera transformé en fromages.
[ Vidéo ] Angélique raconte sa passion des chèvres et des fromages au lait cru
Angélique est éleveuse de chèvres et fabrique ses propres fromages au lait cru à la ferme. Elle nous invite à partager une…
La filière cherche en premier lieu à désengorger le marché et réduire massivement les surstocks de chevreaux.
L’engraissement de chevreaux dans l’incertitude
Les tractations se poursuivent pour que les chevreaux d’automne puissent être correctement engraissés et abattus.
Avec une conduite de troupeau essentiellement basée sur le pâturage, Pascal Moreau parvient tout de même à un niveau de production très satisfaisant. © B. Morel
1 300 litres par chèvre avec du pâturage six mois dans l’année
Installés depuis 1998, Claudine et Pascal Moreau ont fait le choix de conduire leurs chèvres au pâturage pour alléger leurs…
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
La dépêche
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
Les abatteurs se sont engagés à collecter et abattre tous les chevreaux jusqu’à la fin de la campagne 2020/2021.
La Fnec annonce une reprise de la collecte des chevreaux
 Après des semaines d'incertitudes, les abatteurs se sont enfin engagés à abattre tous les chevreaux engraissés. 
La brousse est aussi appelée sérac, brocciu ou encore greuil selon les régions. © B. Morel
« La brousse : un fromage rapide et aisé à réaliser »
« Pour réussir la brousse à partir de lait de chèvre, il faut utiliser du lait frais qui a moins de 24 heures. Après cela, il…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre