Aller au contenu principal

Il suit son chien par GPS, puis ses chèvres

Le patou de Vincent Bibbeau avait tendance à vagabonder avant que l’éleveur ne l’équipe d’une balise GPS. Satisfait du résultat, il a poursuivi l’expérience pour ses chèvres.

Lors de l’arrivée sur la ferme de son premier patou en 2008, Vincent Bibbeau, éleveur dans l’Aude, remarque une tendance au vagabondage de celui-ci à la tombée de la nuit et au lever du soleil. « J’ai repéré qu’il allait rôder autour des poules de ma voisine », se remémore l’éleveur, installé à Bugarach, au sud du département. Pour éviter qu’un drame ne survienne, Vincent Bibbeau décide alors de suivre les déplacements de son chien grâce à une balise GPS montée sur un collier. Il commence l’essai avec un GPS Garmin, adapté aux animaux domestiques, qui permet d’actualiser la position à la fréquence souhaitée. « La balise envoie une alerte sur le téléphone lorsqu’elle sort de la zone que j’avais prédéfini, explique l’éleveur. Je me suis alors placé plusieurs fois en amont de son itinéraire pour le surprendre et lui faire comprendre que sa place était auprès des chèvres. » L’expérience est un succès et Vincent décide de garder la balise, désormais pour suivre son troupeau. « J’avais tout de même laissé la balise sur le chien car il n’était pas forcément très solide et n’aurait pas supporté une bagarre ou un coup de corne. » Les 50 chèvres de la ferme pâturent des parcelles toutes attenantes au bâtiment, mais « il arrive que, dans la journée, je les perde de vue car il y a beaucoup de végétation, des bois et du relief autour de chez moi », explique l’éleveur. Quand il va les chercher pour les ramener à la chèvrerie, Vincent ne perd plus son temps à les chercher. « De même, lorsqu’il arrive que des chèvres s’enfuient, en analysant le relevé des émissions je peux trouver rapidement où est le trou dans la clôture. C’est arrivé qu’elles se sauvent assez loin et je dois dire que ça m’a vraiment sauvé la mise », souligne-t-il.

Vincent Bibbeau consulte l’application plusieurs fois par jour et peut aussi conserver l’historique des positions. Cela lui permet de connaître les préférences de ses chèvres. « Selon là où elles ont passé du temps, je me rends sur place pour vérifier que la consommation de la ressource s’est bien faite », explique-t-il. Petit plus non négligeable, l’historique des positions est une preuve pour les contrôleurs PAC que des parcelles sont effectivement pâturées. « Je fais paître mes chèvres sur une châtaigneraie non clôturée, seulement une petite période de l’année mais j’ai la confirmation que le suivi GPS était une preuve suffisante », insiste Vincent Bibbeau.

Une balise très autonome

Quand Garmin a stoppé sa gamme pour animaux domestiques, Vincent Bibbeau s’est tourné vers le fabricant E-Pasto. La balise, qui n’est plus sur le marché, lui a coûté entre 200 et 250 euros, avec un abonnement multi-opérateurs à 50 euros par an. S’il a gagné en autonomie (entre 2 et 6 mois contre 3 jours pour le Garmin), Vincent a perdu en rapidité d’actualisation de la position. Néanmoins, le boîtier E-pasto se montre très solide. Vincent place désormais sa balise soit sur sa chienne de protection, soit sur la chèvre dominante.

Les plus lus

Griffe du séchoir à foin
« J’ai investi dans une fabrique d’aliments à la ferme et un séchage en grange pour le confort de travail et l’autonomie alimentaire du troupeau de chèvres »
Dans l’Aveyron, Étienne Espinasse a fait évoluer son système alimentaire en remplaçant l’ensilage de maïs par du foin de luzerne…
Les lactations longues en élevage caprin
Nouveau guide pratique sur les lactations longues en élevage caprin
L’Institut de l’élevage publie un guide de 64 pages pour aider les éleveurs de chèvres à maîtriser les lactations de plus de 16…
Vue extérieur de la fromagerie Soignon
Soignon étudie un gros déménagement
La fromagerie Eurial qui fabrique les fromages de chèvre Soignon pourrait quitter son site historique des Deux-Sèvres pour s’…
Chèvre alpine au pâturage au Pradel en Ardèche
Une vraie rupture pour assainir le pâturage des chèvres
Ne pas faire revenir les chèvres pendant plus de trois mois dans une prairie en été a permis d’éliminer en moyenne 90 % des…
Etirement à la salle de traite
« L’éleveur est un sportif qui s’ignore »
Le travail en élevage demande une bonne condition physique. Comme un sportif, un éleveur doit s’équiper correctement, s’…
Photo du protocole d'expérimentation.
Les chèvres reconnaissent les émotions dans la voix
Attention à s’adresser aux chèvres correctement ! Certaines amies caprines semblent pouvoir distinguer les émotions humaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre