Aller au contenu principal

Évaluer le coût de son salarié avant de recruter

Embaucher un salarié sur son exploitation n’implique pas seulement un changement d’organisation. C’est aussi un équilibre économique à trouver.

Outre des aides, mises en place tant au plan national qu’au plan local, permettant de réduire le coût d’une embauche, il existe des dispositifs d’allégement ou d’exonérations de charges.
Outre des aides, mises en place tant au plan national qu’au plan local, permettant de réduire le coût d’une embauche, il existe des dispositifs d’allégement ou d’exonérations de charges.
© DR

« Connaître le coût d’un salarié n’est pas une question anodine. Cependant, un salarié est souvent uniquement perçu comme une charge. Il doit pourtant aussi être analysé au travers de ce qu’il apporte sur l’exploitation (développement d’un atelier, compétences, diminution de la surcharge de travail, …) », rappellent les conseillers du réseau Inosys.

Le coût engendré sera nécessairement dépendant du type de contrat de travail (CDD/CDI), du temps de travail (temps plein/partiel), du niveau de qualification, de l’expérience professionnelle, de la classification et du salaire horaire brut.

S’informer des aides existantes

Le coût véritable d’un salarié, c’est ce qui reste à charge après déduction des aides qui peuvent être importantes. Deux calculs possibles pour estimer le coût total d’un salarié : salaire brut + charges patronales ou salaire net + charges sociales salariales + charges patronales. Par exemple, pour un salarié rémunéré 1 648 euros brut par mois (Smic +10 %), il convient d’ajouter 716 euros de charges patronales. Ainsi le salarié représente un coût mensuel avant allègements de 2 364 euros (attention, ces chiffres ne tiennent pas compte des réévaluations récentes du Smic). Il est nécessaire de bien s’informer avant d’embaucher et de s’assurer que l’exploitation a la capacité d’embaucher, en établissant un prévisionnel financier.

En complément, tout employeur doit proposer une mutuelle santé à ses salariés dont la cotisation est a minima pour moitié à la charge de l’employeur.

Outre des aides, mises en place tant au plan national qu’au plan local, permettant de réduire le coût d’une embauche, il existe des dispositifs d’allégement ou d’exonérations de charges. N’hésitez pas à vous renseigner.

Côté biblio

« Combien va me coûter un salarié ? Et que va-t-il m’apporter ? », fiche n°4 du dossier
Cniel « Organiser le travail sur son élevage laitier » : des leviers pour bien travailler ensemble »

 

Les plus lus

Bouc de race saanen
Quels boucs choisir en 2024 ?
Le catalogue Capgènes des semences de boucs alpins et saanen vient de paraître. Le meilleur de la génétique caprine française est…
Elise, Jérôme et leurs deux filles, de 8 et 11 ans, vivent au milieu des animaux. Lapins, cochons, chèvres, chevaux, vaches, oies, ânes et chiens cohabitent à la ferme ...
« Mon mari boucher vend de la viande de porc et de chevreau de la ferme »
Élise et Jérôme Happel élèvent des chèvres et des porcs en Alsace. Boucher de métier, Jérôme valorise la viande caprine issue de…
Répartition régionale du cheptel français de chèvres au 1er novembre 2023 et évolution par rapport à 2022
Recul du cheptel caprin quasi généralisé en 2023
Le cheptel caprin français est en recul dans quasiment toutes les régions. Analyse et graphique de l’Institut de l’élevage.
Émilien Retailleau et ses chèvres poitevines
« Je vends des chevreaux élevés sous la mère »
Émilien Retailleau, éleveur d’une cinquantaine de chèvres poitevines à la ferme de la Bonnellerie dans la Vienne, commercialise…
Améliorer le bien-être des chèvres via l’aménagement des bâtiments
Un mini-guide pour enrichir l'espace de vie des chèvres
L'Anicap édite une plaquette qui montre quatre types d'aménagements à installer facilement dans une chèvrerie.
Chèvrerie vue d'avion
« On veut travailler dans de bonnes conditions et que les chèvres soient bien »
L’EARL des Tilleuls a investi dans un bâtiment tout confort pour travailler dans de bonnes conditions. Salle de traite, stalle de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre