Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Covid-19
[ Chronique de chevriers confinés 4 ] Excès de lait, gestes barrières et rénovation du bâtiment

L’élevage caprin est aussi impacté par le coronavirus et le confinement. Témoignage d'un éleveur de chèvres livreur de lait.

Le bâtiment de Samuel Hérault est en cours de réaménagement.
Le bâtiment de Samuel Hérault est en cours de réaménagement.
© D. Hardy

Samuel Hérault, éleveur de chèvres et livreur de lait dans les Deux-Sèvres

« Les laiteries commencent à être engorgées de lait. Nous avons eu une réunion du Brilac la semaine dernière suite au bureau de l’Anicap. La demande en fromages de chèvre diminue et les fromageries les plus impactés sont celles orientées vers le haut de gamme. La collecte se poursuit mais les laiteries congèlent un maximum. On s’achemine vers de la destruction de lait cette semaine ou la semaine prochaine. Les laiteries doivent aussi faire face à un manque de personnel et ceux qui sont là doivent travailler en restant éloignés les uns des autres. Cela ralentit les chaînes de fabrication et il y a environ 25 % de rendement en moins. Je n’ose pas imaginer ce qui se passerait si la maladie oblige à fermer les laiteries…

J’ai reçu un courrier de ma laiterie appelant à modérer la production pendant cette période difficile. Ça sera plus facile avec mon troupeau puisque j’ai des mises bas de septembre et que la production baisse déjà naturellement. J’ai aussi réduit de 100 grammes la quantité distribuée de correcteurs azotés et de concentrés pour chèvres laitières. La chèvre est un animal très météosensible et le froid devrait aussi contribuer à limiter la production de lait.

A la ferme, nous appliquons les gestes barrières. Par exemple, le livreur d’aliment qui est venu ce matin s’est tenu à distance et il a laissé le bon de livraison dans la boite aux lettres. J’irais le chercher dans quelques jours. D’habitude, je fais environ 150 inséminations sur mes 470 chèvres vers la mi-avril. Je n’en ferais pas cette année. Pour connaitre la filiation des futures chevrettes, je vais mettre un seul bouc dans des petits lots de 5 à 6 chèvres.  

Autre soucis, j’avais planifié la rénovation de ma chèvrerie pour qu’elle soit prête à accueillir mes mises bas de septembre. Je me suis dépêché d’avancer pour faire venir des toupies de béton avant le confinement. Les artisans qui devaient me faire le bardage ne sont pas venus et d’autres décalent leur venue. Je crains de ne pas terminer mon chantier à temps. J’essaie d’en faire un maximum moi-même mais encore faut-il être livré à temps. La semaine dernière, j’ai pu déplacer la pompe à vide grâce au concessionnaire Delaval qui m’aidé par téléphone et avec des vidéos prises avec le smartphone. Quand tout sera revenu à la normale, il viendra faire le contrôle Optitraite. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les abcès à micocoque peuvent parfois atteindre la taille d'un pamplemousse. © X. Pouquet
La maladie des abcès chez les chèvres
Les abcès caséeux ou à microcoque de Morel gênent bien des élevages de chèvres sans qu’il n’y ait de véritables traitements,…
Avant d’utiliser des copeaux, les éleveurs utilisaient une poudre asséchante à base de kaolin. © D. Hardy
« Des copeaux de bois dans l’aire d’attente »
« Avant la traite de nos 300 chèvres, nous épandons des copeaux de bois dans l’aire d’attente et sur les couloirs de sortie. Les…
Les fromages de chèvres Soignon ont été surconsommés dans les grandes surfaces pendant le confinement.
La coopérative Eurial face au confinement
La coopérative Eurial, premier intervenant en collecte et transformation de lait de chèvre en France, a maintenu sa collecte de…
Le CFPPA Olivier de Serre profite de la proximité de la ferme expérimentale caprine du Pradel pour réaliser des cours pratiques en élevage. © B. Morel
Une formation caprine bio au Pradel
Le CFPPA Olivier de Serre en Ardèche met en place pour la première année un certificat de spécialisation sur la production…
L'élevage caprin est potentiellement source de pollution mais il permet aussi de stocker du carbone, nourrir la population et entretenir la biodiversité. © 2 prairies/Anicap
Cap’2ER pour évaluer son impact environnemental
Un outil en ligne permet d’évaluer rapidement les impacts environnementaux positifs ou négatifs de son élevage.
Les protocoles de nettoyage doivent être strictement respectés pour garantir l'efficacité des produits. © D. Hardy
« Bien choisir les produits de nettoyage et de désinfection pour la fromagerie »
« Les produits habituels de nettoyage et de désinfection de la fromagerie sont des détergents chimiques qui sont agressifs pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre