Aller au contenu principal
Font Size

Chêne Vert fait du chèvre pour la marque bio de Bel

Le fromage frais bio de 125 grammes est fabriqué dans le Périgord.  © Le Fromage de Margot
Le fromage frais bio de 125 grammes est fabriqué dans le Périgord.
© Le Fromage de Margot

Le groupe Bel s’est rapproché de la fromagerie Chêne Vert en Dordogne pour produire des fromages de chèvres et de brebis sous sa nouvelle marque bio « Le fromage de Margot » vendue en grandes surfaces. « Nous fabriquons à façon en suivant la recette élaborée avec les équipes de recherches et développement de Bel, indique Pierre Desport, le président de Chêne Vert. Mais c’est un partenariat étroit avec Bel et nous partageons la même politique en matière de collecte locale ou de rémunération des producteurs ». Le lait de chèvre bio est en effet collecté en Dordogne et en Charente dans un rayon de 70 kilomètres autour de la laiterie de Saint-Front-sur-Nizonne. Le litre est rémunéré en moyenne à 1,04 euro.

Déménagement l’année prochaine et soutien financier

« Ce partenariat nous permet de poursuivre l’installation de producteurs bios en Dordogne », apprécie Pierre Desport qui collecte près de trois millions de litres de lait de chèvre bio chez une trentaine de producteurs et continue d’installer de nouveaux éleveurs. L’entreprise prévoit de s’agrandir et déménager à Saint-Martial-de-Valette, à 6 kilomètres de l’ancien atelier, afin aussi « de se rapprocher des réseaux routiers et internet ».

En ce moment, Le Fromage de Margot et MiiMOSA accompagnent les demandes de financements participatifs des éleveurs bios ovins et caprins en apportant jusqu'à 2 000 euros supplémentaires.

Plus d'infos sur margotsengage.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le système choisi pour le projet est type Centre Ouest, avec un troupeau assez grand et une livraison de lait.  © Idele
Une chèvrerie de précision pour demain
Après six années de travail mutualisé entre les différentes productions animales, les prototypes de bâtiments de demain…
La chèvrerie construite en 2016 intègre également la salle de traite et le séchage en grange, ce qui explique la hauteur sous plafond très importante. Cela est finalement satisfaisant, permettant une bonne circulation de l'air. © B. Morel
Dans le Nord, le déclic du bio
Antoine Deltour est chevrier dans le Nord. Il y a quelques années, il a eu un déclic et a décidé de convertir son exploitation en…
Les Français consomment le lait de chèvre sous toutes ses formes
FranceAgriMer a publié le bilan de la consommation de produits laitiers en 2019, document dans lequel les tendances d’achats, les…
Le concept One Health veut soigner l’animal pour soigner l’Homme
La crise du Covid-19 met en avant les liens entre santé animale et santé humaine. Le concept One Health ("une santé" en anglais)…
Les chèvres les plus habituées qui connaissent le parcours pourront montrer toutes les bonnes ressources aux autres plus naïves. © E. Genevet
« Alimenter sur parcours sans compromettre la ressource »
« Dans les zones méditerranéennes, les élevages caprins profitent largement des pelouses plus ou moins embroussaillées, des…
L’herbe est le fourrage le plus valorisé en élevage caprin, pour ses qualités nutritionnelles bien entendu mais aussi pour son coût de production, imbattable ! © Idele
Cap'Herb pour redécouvrir l’herbe en ligne
L’Institut de l’élevage a mis en ligne un outil web pédagogique sur la valorisation de l’herbe en élevage caprin. Premier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre