Aller au contenu principal

Chanvre-CBD : le Sénat adopte une résolution en faveur du développement d'une filière française

Une proposition de résolution du groupe écologiste en faveur du développement de la filière chanvre et de la mise en place d’une meilleure réglementation pour les produits contenant du CBD vient d’être adoptée par le Sénat.

résolution sénat
La France compte seulement 22 000 hectares de chanvre.
© J.C. Gutner

« Les débouchés industriels sont considérables mais largement sous-exploités. La France est le troisième producteur mondial de chanvre et le premier européen avec seulement 22 000 ha», a rappelé Guillaume Gontard, président du groupe écologiste du Sénat, à la tribune le 17 novembre lors de l'examen d'un projet de résolution en faveur du développement de la filière chanvre.

Selon son groupe, les perspectives économiques offertes par le développement de la filière chanvre, selon une projection à cinq ans, sont importantes : un marché annuel de 1,5 à 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et l’emploi, direct et indirect, de 18 000 à 20 000 personnes supplémentaires. Les écologistes ont fait valoir que la culture française du chanvre représentait une diversification de la production des agriculteurs à même de procurer des ressources financières complémentaires.

Ils ont  estimé que les recettes fiscales et sociales issues de la filière chanvre se situeraient entre 0,7 et 1,1 milliard d’euros par an. Ils ont aussi fait remarquer que 90 % des produits à base de cannabidiol (CBD) vendus dans les 2 000 points de vente auprès de 7 millions de consommateurs ne sont pas issus d’une production française.

Proposition d’un label AB et d’un label de qualité

La proposition de résolution adoptée le 17 novembre « invite le gouvernement à instaurer une obligation de déclaration des cultures de chanvre et de leur destination compatible avec les obligations de la Pac et permettant la réalisation d’une cartographie de la production française de chanvre dans la perspective d’une vision précise de la filière et d’une meilleure compréhension de ses enjeux, mais  également afin de permettre la mise en place de contrôles par les autorités publiques et de fournir aux consommateurs la plus grande sécurité sanitaire ».

Le groupe écologiste propose l’ouverture d’un label agriculture biologique ainsi qu’un label de qualité pour les produits français de CBD. Il souhaite un élargissement du catalogue des cultivars aux variétés contenant moins de 1 % de THC, tel qu’il est pratiqué notamment en République tchèque, en Suisse, en Australie et vraisemblablement prochainement aux Etats-Unis, au Canada et dans de nombreux autres pays.

Alors que la proposition a reçu « une diversité de soutiens » sur l’échiquier politique au sein du Sénat, la secrétaire d’Etat en charge de la ruralité, Dominique Faure, a reconnu « l’importance du sujet ».

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Eleveur laitier proche de la retraite
La retraite des agriculteurs basée sur les 25 meilleures années à partir de 2026
L’Assemblée nationale a voté ce 1er décembre à l’unanimité un texte permettant de calculer la retraite de base des…
Publicité