Aller au contenu principal

Brûler les déchets verts : quelles règles pour les agriculteurs ?

Contrairement aux particuliers, les agriculteurs ne sont pas soumis à une stricte interdiction de brûler les déchets verts (dont le bois de haie). Ils doivent toutefois respecter certaines règles, le plus souvent précisées par arrêtés préfectoraux.

 

Brûlage de bois de haie
© Marie-Annick Carré

 

Cette semaine, les agriculteurs se pressent d’entretenir leurs haies avant la date couperet du 16 mars à partir de laquelle il sera interdit de toucher aux haies jusqu’au 15 août 2024. Que faire du bois issu de cet entretien ? Si la valorisation de la biomasse est une meilleure solution, le brûler est-il autorisé et dans quelles circonstances ? L’occasion de faire le point sur les règles en matière de brûlage des déchets verts.

Lire aussi : La taille des haies interdite aux agriculteurs dès le 16 mars

Les agriculteurs sont-ils autorisés à brûler les déchets verts ?

Interdit aux particuliers (Article L541-21-1 du code de l’environnement, circulaire du 28 novembre 2011 relative au brûlage à l'air libre des déchets verts et article 84 du règlement sanitaire départemental type), brûler les déchets verts n’est pas strictement interdit aux agriculteurs selon une circulaire interministérielle du 11 février 2014 qui indique expressément que les déchets verts issus d’une exploitation agricole ne sont pas assimilés à des déchets ménagers et que leur brûlage n’est donc pas sanctionnable à ce titre. 
 

Quels déchets verts l’agriculteur peut-il brûler ?

Brûler les déchets verts de type pailles et résidus de culture est interdit par la PAC 

Les règles de conditionnalité de la PAC (BCAE 3) interdisent aux agriculteurs le brûlage des pailles et résidus de culture

Tous les exploitants agricoles demandeurs d’aides soumises à la conditionnalité qui disposent de surfaces en céréales, oléagineux et protéagineux, sont concernés, à l’exception des exploitants bénéficiant d’une exemption nationale (surfaces en riz , lin, chanvre ou précédents culturaux des cultures potagères et des semences de graminées) ou individuelle (par décision motivée du préfet, et à titre exceptionnel, pour des raisons phytosanitaires) (article D615-47 du code rural et de la pêche maritime).  

En cas de non-respect de cette condition, les agriculteurs peuvent se voir retirer 3% des aides PAC. Toutefois le brûlage pouvant être considérée comme une anomalie intentionnelle, la sanction peut être plus élevée.

Lire aussi : La difficile valorisation des ceps et sarments de vigne en énergie

Brûler les déchets verts de type résidus d’élagage de haies, arbres fruitiers, vignes n’est pas strictement interdit 

Les résidus d’élagage des haies, arbres fruitiers, vignes et autres végétaux ainsi que les fleurs et résidus d’herbes ne tombent pas sous le coup des conditionnalités de la PAC ni des dispositions de l’article 84 du règlement sanitaire départemental type. Brûler les déchets verts de ce type n’est donc pas strictement interdit, selon la circulaire interministérielle du 11 février 2014

Toutefois le préfet peut restreindre et encadrer cette pratique de brûlage en suivant les recommandations de la circulaire du 18 novembre 2011 relative à l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts

Lire aussi : OUI, les agriculteurs peuvent procéder au brûlage des déchets verts

Quelles règles à respecter pour brûler les déchets verts agricoles ?

Chaque département encadre le brûlage des déchets verts par les agriculteurs en fonction d’un schéma préconisé par la circulaire du 18 novembre 2011 : 

Cadre des interdictions de brûler les déchets verts 

  • Brûler les déchets verts lors des épisodes de pollution 
  • Brûler les déchets verts par grand vent 
  • Brûler les déchets verts dans les périmètres des plans de protection de l’atmosphère et zones dites sensibles à la dégradation de la qualité de l’air,  
  • Brûler les déchets verts en zone urbaine 
  • Brûler les déchets verts en zone périurbaine et rurale lorsqu’il existe un système de collecte ou une déchèterie. 
     

Cadre des recommandations à faire par les départements 

  • Brûler les déchets verts uniquement entre 11h et 15h30 durant les mois de décembre, janvier et février 
  • Brûler les déchets verts entre 10h et 16h30 les autres mois en dehors des mois déjà interdits vis-à-vis du risque incendie. 
     

Quelles sont les règles pour l’écobuage ?

Les agriculteurs et éleveurs peuvent procéder à de l’écobuage, en respectant les dispositions d’un arrêté préfectoral. Pratiqué principalement en zones montagneuses ou accidentées l’écobuage est une méthode de débroussaillement et de valorisation par le feu consistant à brûler directement les végétaux sur pied. Ces végétaux ne sont pas considérés comme des déchets. 

Lire aussi : L'écobuage, pratique traditionnelle sous conditions 

Pour aller plus loin sur les haies

Bois : En bûches ou plaquettes, le bois de haie est un produit à valoriser

« Il faut améliorer la valorisation des haies » 

« Label Haie » : Engie Solutions va augmenter ses approvisionnements en bois durable

Les plus lus

Tracteur embourbé dans un champs  lors d'une opération de taille de haie
Taille des haies : quels départements appliquent la dérogation jusqu’au 15 avril ?

Le ministère de l’Agriculture a annoncé le 15 mars la mobilisation de la procédure de la force majeure. Plusieurs départements…

tracteur accidenté au bord de la route
Victime de plusieurs accidents du travail, cet agriculteur n’aura pas droit à une rente, confirme la Cour de cassation

Un agriculteur accidenté ou victime d’une maladie professionnelle n’a pas forcément droit à une rente, selon une récente…

Session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité aux sujets agricoles dans la Somme.
Désarmer la police de l’environnement dans les fermes ? Pourquoi l’OFB dit non !

La direction de l’Office français de la biodiversité s’oppose fermement au désarmement de ses agents lors du contrôle dans les…

La députée écologiste Marie Pochon à l'Assemblée nationale
Prix plancher pour les agriculteurs : Emmanuel Macron les promet, les écologistes les font voter à l’Assemblée nationale

Instaurer des prix minimum dans les filières agricoles qui le souhaitent garantissant un revenu de deux Smic pour les…

Thierry Bailliet devant sa ferme
Thierry Bailliet lance Dans les bottes : « On veut être le Airbnb de la visite à la ferme »

Thierry Bailliet, agriculteur dans les Hauts de France, à la tête de la chaine youtube Agriculteur d’aujourd’hui (110 000…

Carte Certiphyto
Certiphyto sans CSP : comment vos demandes de renouvellement vont être traitées ?

Le Conseil stratégique phytosanitaire est abandonné dans sa forme actuelle selon la promesse de Gabriel Attal. Mais comment…

Publicité