Aller au contenu principal

Yves Carpentier, directeur de Cevinor : "Garder une implication régionale avec la signature de contrats tripartites label rouge"

Yves Carpentier est directeur général du groupe Cévinor, première coopérative à avoir signé un contrat tripartite label rouge gros bovins de boucherie entrant dans le cadre de la loi Egalim. Point sur les avancées du dossier.

Yves Carpentier, directeur général du groupe Cévinor © Cévinor
Yves Carpentier, directeur général du groupe Cévinor
© Cévinor

Le 18 décembre dernier, vous avez signé officiellement un contrat portant sur une filière bovins label rouge avec Bigard et Auchan. Qui est concerné (race, catégorie…) ?

Yves Carpentier – Ce contrat s’adresse aux quatre races présentes dans les deux régions administratives que couvre notre coopérative : la Blanc bleu, la charolaise, la limousine et la Blonde d’Aquitaine, avec leur ODG (organisme de défense et de gestion) respectif et leur cahier des charges spécifique. Cette démarche vise vaches et génisses. Elle pourrait s’appliquer aux bœufs si la demande existait. On vend des animaux entiers aux abatteurs, en partenariat avec le distributeur. Ce dernier travaille généralement sur la carcasse entière ou la carcasse sans les Capa (plats de côtes).
Au 1er mai, on compte 90 éleveurs qualifiés et 20 en attente de qualification.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La Fédération Nationale Bovine incite les éleveurs à proposer au plus tôt des contrats à leurs acheteurs
A compter de 2022, l’obligation de contractualiser avec son premier acheteur dans le cadre de la loi Besson-Moreau également…
« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
Éric Fabre, éleveur dans le Cantal. « Les résultats ont été meilleurs sur les parcelles sursemées avec un travail du sol plus agressif et un passage de rouleau après les semis de fourragères. »
« Du semis direct de méteil et de fourragères dans mes prairies naturelles exposées à la sécheresse »
Les sécheresses successives ont contraint Éric Fabre, éleveur de 80 mères salers, dans le Cantal, à sursemer du méteil et des…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande