Aller au contenu principal

Vautours : "une nouvelle menace pour nos troupeaux"

Samuel Maymard, producteur laitier en Gaec avec son épouse Gabrielle à Vézins-de-Lévézou dans l’Aveyron, voit depuis deux ans de plus en plus fréquemment des vols d’une cinquantaine de vautours. Ce changement de comportement inquiète.

Vautours : "une nouvelle menace pour nos troupeaux"
© B.Griffoul

"Je vais avoir 50 ans et cela fait près de 35 ans que j’observe très régulièrement les vautours. Nous n’avions au départ aucun problème avec ces oiseaux au vol majestueux. Notre exploitation est proche du Pont de Millau et il y a quelque 750 couples qui nichent dans les falaises calcaires bordant les grands Causse. Depuis deux ans on voit de plus en plus fréquemment des vols d’une cinquantaine d’individus. C’est impressionnant, presque effrayant. Et ils étendent leur périmètre de prospection sur le plateau de l’Aubrac et les monts du Cantal et du Sancy. Notre crainte est que ces oiseaux affolent nos troupeaux avec le risque de voir des animaux paniqués courir, glisser, tomber et se faire attaquer une fois à terre.

C’est arrivé ce printemps chez un de mes voisins avec une jument de trait âgée dans une pâture pentue. Comme elle était très en état, elle n’a pas pu se relever et la bande de vautours s’est abattue sur elle. Ses propriétaires ont cherché à la sauver, mais trop tard. Il y avait au moins 200 vautours. On m’a également rapporté le cas d’un poulain d’une semaine et d’une génisse limousine qui ont connu le même sort, mais quand il ne reste que le squelette, difficile de savoir précisément de quoi les animaux sont morts. En cas d’attaque, on conseille aux éleveurs de prendre des photos ou des vidéos pour apporter des preuves aux dossiers.

Les vautours ne nous dérangent pas tant qu’ils ne s’attaquent pas à nos animaux. Mais c’est ce changement de comportement qui nous inquiète. Et il est difficile de dire précisément d’où ils viennent ? Des gorges du Tarn ? Des Pyrénées ? D’Espagne ? À titre personnel, je pense que certains charniers ont été supprimés en France ou en Espagne et comme tout animal qui a faim, ils cherchent à se nourrir. On veut comprendre pourquoi ces oiseaux avec qui on vivait jusque-là sans problème deviennent une menace. On n’arrive pas à avoir de discussions constructives avec la LPO qui réfute ce problème malgré les images que nous avons porté à leur connaissance. On a l’impression que l’on nous cache quelque chose…"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Une enchère record à 15 400 € pour un futur reproducteur Charolais prometteur
Une vente aux enchères conjointement organisée par Charolais Expansion et le herd book charolais à l’occasion du dernier concours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande