Aller au contenu principal
Font Size

Douve en élevage allaitant
Une étude réalisée dans 132 cabinets vétérinaires

La douve concerne toujours largement le cheptel allaitant. Deux enquêtes réalisées auprès d´un peu plus de 2000 élevages met en évidence plus de 60 % de troupeaux infestés.


E n France, la fasciolose est banalisée et sous-diagnostiquée », expliquait Michel Boutet, responsable de gammes industrielles pour le laboratoire Janssen Santé Animale, à l´occasion de la présentation du compte-rendu d´une enquête diligentée par ce laboratoire. L´objectif était de définir quelle est la séroprévalence de la douve en élevage allaitant à partir de sérologies de mélange à raison d´une sérologie pour 10 bovins testés de plus de deux ans. Ce travail a été réalisé au cours des deux campagnes d´hivernage 2002/ 2003 et 2004/2005 sur un nombre significatif d´élevages en partenariat avec 132 cabinets vétérinaires dont la clientèle est en grande partie composée d´éleveurs allaitants. Au total, un peu plus de 20 départements ont été concernés et les deux grandes zones Charolaise et Limousine ont été privilégiées.
Pour l´hiver 2004/2005 qui a permis de collecter le plus grand nombre de résultats, les statistiques chiffrent à 60 % le taux de troupeaux à sérologie positive avec toutefois des résultats très hétérogènes suivant les départements. Allier, Haute-Vienne et Vendée sont par exemple qualifiés de départements à séroprévalence modérée (moins de 50 %). En revanche cette sérovalence passe à 68 % pour les élevages creusois et nivernais et bondit à 88 % pour les données provenant du Cantal. « Mais dans un même département, on observe de grandes différences de séropositivité parmi les troupeaux testés d´un cabinet vétérinaire à un autre », précise Michel Boutet.
Cette enquête a permis de mettre en évidence la proportion importante du nombre d´élevages toujours concernés par ce parasite et l´intérêt de la sérologie pour diagnostiquer sa présence comparativement à une coproscopie. Ce travail met aussi en avant tout l´attrait que peut procurer un produit de traitement qui face à la douve soit à la fois adulticide et larvicide. Car dans le cas d´un mono-traitement à la rentrée à l´étable avec un produit seulement adulticide, les larves de douves ne seront pas touchées. Elles remplaceront rapidement les adultes. Un double traitement sera alors nécessaire si l´éleveur veut les éliminer.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Vignette
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande