Aller au contenu principal

Une caméra time-lapse pour observer les animaux H24

Que se passe-t-il dans le bâtiment quand vous n’y êtes pas ? Le film de la vie des vaches 24 heures sur 24, recueilli grâce à une caméra time-lapse, est riche d’enseignements.

La caméra couvre pratiquement 180 ° et se place en hauteur.
© Eilyps

Eilyps s’est équipé de caméras time-lapse et commence à partir de cet hiver à les utiliser pour le conseil en élevage bovins viande. Ce type de caméra capture des images à intervalle régulier, et un logiciel permet de restituer un film d’environ quinze minutes qui « résume » les 24 heures enregistrées. « L’objectif est d’améliorer le conseil global, en accédant à des informations sur le comportement des bovins auxquelles nous n’avons pas accès par une visite classique en élevage », explique Loïc Quéméré, directeur technique d’Eilyps.

Le film réserve toujours des surprises

Les éleveurs en retirent des idées de points à améliorer pour le confort des animaux (facilité d’accès à l’alimentation, au point d’abreuvement, à l’aire de couchage), la distribution de l’alimentation, et ils en apprennent aussi toujours sur le fonctionnement social du troupeau. Cet outil permet de mesurer les fréquences et les durées des prises alimentaires, le temps passé couché et debout. « On peut vérifier que le temps d’ingestion correspond bien à ce que l’on a retenu pour le calcul des rations notamment », explique Pierrick Messager, manager bovins viande chez Eilyps. « Le film offre beaucoup de possibilités, que l’on commence à explorer en élevages bovins viande. Tout un volet d’informations à valoriser s’ouvrent sur le comportement des veaux notamment — embêtent-ils les vaches ou n’ont-ils au contraire pas assez accès aux mamelles – et sur la reproduction en monte naturelle. »

Les plus lus

Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
« Le marché italien et le développement de primes spécifiques à la vache allaitante, ont véritablement permis le maintien et le développement du naissage en France, notamment dans les zones défavorisées », souligne Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage.
Bovins viande : vers un retour aux faibles effectifs des années 1980 ?
Rétrospective avec Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage, sur les évènements qui ont jalonné…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Stéphanie Mocques-Goure donne la priorité aux résultats économiques. Sur son exploitation, tout est géré au mieux pour limiter les charges et pouvoir se dégager un revenu.
Bovins viande : « Je veux vivre de mon métier »
À Beaufort-en-Anjou dans le Maine-et-Loire, Stéphanie Mocques-Goure a transformé en profondeur son système pour réussir à se…
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Durant les derniers mois de l’année 2022, les cours des broutards sont restés stables ou ont à peine diminué.
Avant de faire entrer les animaux dans les cases, il convient d’étaler avec un godet une dizaine de centimètres d’écorce broyée puis de « pailler » une à deux fois par semaine.
Des écorces de bois comme alternative à la paille
Les plaquettes de bois ne sont pas le seul produit issu de la biomasse forestière à pouvoir être utilisé comme alternative à la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande