Aller au contenu principal

Un atelier très « cosmopolitain » chez Dikili Ciftligi 

En Turquie, un système très intensif de 3 000 places et une provenance des plus cosmopolite pour le maigre engraissé… voici un rapide aperçu de l’atelier d’engraissement de la société Dikili Ciftligi.

Près d’Izmir, dans le Sud-Ouest de la Turquie, l’atelier de la société Dikili Ciftligi est assez représentatif des unités d’engraissement telles qu’elles ont été récemment mises sur pied dans ce pays. Cette unité de 3 000 places doit être analysée comme une diversification des activités pour l’entreprise à laquelle elle appartient. C’est en effet une filiale d’une société jusque-là spécialisée dans l’olivier et associant la sélection de variétés hybrides résistantes à différentes maladies (production de 3 millions de plants par an) à la production d’huile d’olive.

Installé à proximité d’une grande plaine agricole où sont cultivés beaucoup de légumes, l’atelier se compose d’infrastructures assez légères où les bâtiments couverts doivent être analysées comme une protection des animaux vis-à-vis des ardeurs du soleil. La chaleur est ici davantage redoutée que le froid ou les abondantes précipitations. Une partie des parcs sont d’ailleurs en plein air. En ce printemps 2018, ils étaient remplis avec des animaux aux provenances variées (essentiellement Australie, Brésil et Argentine). Selon leur poids à l’arrivée, les animaux restent en atelier une moyenne de cinq à six mois, permettant de ce fait de tabler sur la finition de deux animaux par place par an. Dikili Ciftligi ne dispose pas d'abattoir. Les animaux finis sont essentiellement abattus par le groupe Pinar, leader turc sur le marché de la viande, lequel dispose d'un vaste outil d'abattage et de transformation dans la région d'Izmir.

La gestion de cet atelier d'engraissement a été confiée à Osman Civil, également président de l’association des producteurs de viande rouge de Turquie. Vétérinaire de formation, ce dernier avait bien entendu misé sur le maigre français en 2015 et avait d’ailleurs acheté à plusieurs reprises. « J’ai tout intérêt à ce que le commerce reprenne avec la France. C’est avec les races françaises que nous avons obtenu les meilleures performances à l’engraissement. » D’ici fin 2018, l’objectif est d'augmenter la capacité de l’atelier pour le faire passer à 5 000 places.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Quand arrive l’heure du vêlage
Différents facteurs influencent la durée de gestation, mais c’est bien le veau qui déclenche lui-même le moment de la mise bas…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Vignette
Photovoltaïque, une énergie simple à mettre en œuvre
Produire une énergie décarbonée tout en finançant la construction d’un bâtiment, c’est l’opportunité qu’offre le photovoltaïque…
Vignette
Voyage au centre de la bouse de vache
La bouse de vache est un écosystème fascinant. Elle intéresse depuis longtemps les entomologistes, scientifiques spécialisés dans…
Claude Piet (à droite) et Mickaël Lelaure de Terrena. « Le changement le plus net est que les jeunes bovins sont plus calmes et passent plus de temps couchés. » © S. Bourgeois
Une alimentation compacte pour éviter tout tri de la ration
Au Gaec des Puits dans le Maine-et-Loire, de l’eau est ajoutée dans la ration complète des jeunes bovins, depuis deux ans. Ce…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande