Aller au contenu principal

Toujours plus de loups

Le loup poursuit son expansion numérique et géographique sur le territoire français, d’après des données statistiques communiquées par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage en juin dernier. Alors que le nombre de loups était estimé à 360 individus l’an dernier, l’ONCFS estime cet effectif à 430 têtes (intervalle de prédiction : 387-477) à la sortie de l’hiver 2017-2018, donc sans comptabiliser les naissances qui ont eu lieu ce printemps. Cela représente un taux de croissance annuel de près de 20 % et si cette progression se poursuit sur le même rythme, l’objectif de Nicolas Hulot d’atteindre le chiffre de 500 loups en France métropolitaine sera largement atteint dès l’an prochain.

Cette évolution démographique s’accompagne surtout de la poursuite de l’expansion géographique de l’espèce. « Le nombre de ZPP (Zone de présence permanente) augmente lui aussi très nettement, passant de 57 ZPP détectées en sortie d’hiver 2016-2017 à 74 ZPP en sortie d’hiver 2017-2018. Cela représente une augmentation de 30 % », explique l’ONCFS. Le nombre de meutes recensées dans ces ZPP évolue de façon similaire avec une progression estimée à + 35 %. Les données statistiques recensant les dommages liés à la prédation sur les espèces domestiques totalisaient le 25 mai dernier un total de 2 463 victimes indemnisées ou en cours d’instruction. Un chiffre voisin de celui constaté l’an dernier à la même date : 2 407 victimes. À signaler toutefois que la période la plus critique côté prédation a lieu de juin à octobre quand les troupeaux ovins et bovins sont en estives.

Les plus lus

Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
« Le marché italien et le développement de primes spécifiques à la vache allaitante, ont véritablement permis le maintien et le développement du naissage en France, notamment dans les zones défavorisées », souligne Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage.
Bovins viande : vers un retour aux faibles effectifs des années 1980 ?
Rétrospective avec Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage, sur les évènements qui ont jalonné…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Stéphanie Mocques-Goure donne la priorité aux résultats économiques. Sur son exploitation, tout est géré au mieux pour limiter les charges et pouvoir se dégager un revenu.
Bovins viande : « Je veux vivre de mon métier »
À Beaufort-en-Anjou dans le Maine-et-Loire, Stéphanie Mocques-Goure a transformé en profondeur son système pour réussir à se…
Elevage bovins viande : mieux s'organiser pour mieux vivre au travail
Elevage bovins viande : mieux s'organiser pour mieux vivre au travail
Le travail, sujet très personnel n’est pas facile à aborder. Pourtant, il est un point de tension de plus en plus fort pour les…
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Durant les derniers mois de l’année 2022, les cours des broutards sont restés stables ou ont à peine diminué.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande