Aller au contenu principal

[Sommet de l’élevage 2021] Visite virtuelle d’un élevage de race Aubrac

Covid-19 oblige, les traditionnelles visites d’élevage à l’occasion du Sommet de l’élevage 2021 n’ont pas pu être organisées cette année. A la place, le groupe Réussir a conçu et filmé pour le salon des visites virtuelles. Plongée dans un élevage d’Aubrac à Cézens au pied du Plomb du Cantal.

A Cézens, au pied du Plomb du Cantal, les frères Bertrand et Anthony Barriol un troupeau de 80 mères de race Aubrac sur 166 hectares de prairies naturelles, élèvent à 1060 mètres d’altitude. Leur grand-père, déjà, élevait des Aubrac pour le lait. Aujourd’hui le Gaec Barriol tire le principal de ses revenus de la sélection, l’export de broutards vers l’Algérie et la vente de vaches engraissées en Bœuf fermier Aubrac label Rouge. « Nos vaches pâturent du 1er mai à fin novembre », expliquent les deux frères. L’hiver, elles sont nourries de foin et d’enrubannage dans un grand bâtiment entravé.

Nos vaches pâturent du 1er mai à fin novembre

Leurs performances économiques : un poids carcasse de 410 kg pour des vaches de 3 ans en Bœuf fermier Aubrac et de 450 à 460 kg pour des vaches de 5-6 ans, et un gain moyen quotidien de 1350 g jusqu’à 120 jours pour les veaux mâles et de 1300 g pour les veaux femelles.

Parmi son troupeau, le Gaec Barriol compte fièrement Julia, Aubrac de 7 ans, choisie comme tête d’affiche du Sommet de l’élevage. Correspondant bien aux critères de la race -bons aplombs, facilités de vêlage, bonne largeur et bonne profondeur- et « très élégante », c’est un peu la mascotte de l’exploitation.

De plus en plus d’éleveurs, dans le berceau (où restent concentrés 2/3 des effectifs), mais pas seulement s’intéressent à cette race « rustique par excellence, adaptée aux zones avec handicaps », confie Yves Chassany, président de l’OS Aubrac, lors de la visite du Gaec.

Des éleveurs bien dans leurs pompes

« Ce sont des éleveurs en attente de facilité de conduite, des éleveurs bien dans leurs pompes », assure-t-il. Pour une bonne rentabilité économique, la sélection s’oriente vers des bêtes à la grande aptitude au vêlage, avec l’objectif d’un veau, par vache et par an. Le standard moyen : un gabarit entre 650 et 700 kilos pour les vaches (pour un poids carcasse de 380 à 420 kg) et de 900 à 1100 kg pour les taureaux, une robe fauve, des extrémités noires, des aplombs solides. La filière s’appuie sur deux filières de qualité : le bœuf fermier Aubrac label Rouget et l’IGP fleur d’Aubrac pour des génisses issues d’un croisement avec un charolais.

Les effectifs progressent en France de 2.5% par an, confirme Jacques Renou, directeur de l’OS.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande