Aller au contenu principal
Font Size

Sicavyl fusionne avec le groupe Sicarev

Le 29 décembre dernier, les deux groupes Sicarev et Sicavyl ont décidé de la fusion de leur activité d’abattage bovin. Respectivement basés à Roanne dans la Loire et à Migennes dans l’Yonne, ils travaillaient déjà en commun depuis 2005 pour leur activité « export d’animaux vivants » avec la SA Deltagro export puis avaient rapproché en 2010 leur activité porcine avec la SA Tradival. De ce fait, le groupement Cialyn devient l’un des actionnaires de Sicarev au côté des groupements Actis Bovins (Roanne, Loire), Charolais Horizon (Vitry-en-Charollais, Saône-et-Loire), CEBM (Saint-Pierre-Eynac, Haute-Loire), Covido-Bovicoop (Champs, Puy-de-Dôme) et Dauphidrom (Marcilloles, Isère).

Une moyenne de 2500 gros bovins et 1500 veaux par semaine

« Cet ultime rapprochement donne ainsi naissance à un groupe rassemblant 10 400 éleveurs-adhérents dans les secteurs bovin, porcin et ovin, tout en constituant une entité non seulement à forte implantation régionale, mais aussi avec une nouvelle dimension nationale et internationale, aussi bien dans le commerce de la viande et des produits élaborés que le négoce des animaux vivants », précise le groupe Sicarev dans un communiqué. L’activité abattage bovin de Sicarev repose sur trois sites industriels à Roanne, Sury-le-Comtal et La Talaudière dans la Loire à raison d’une moyenne de 2500 gros bovins et 1500 veaux par semaine. Viendra donc aussi s’y ajouter l’activité bovine de l’abattoir de Migennes. Bernard Pouillon, directeur du groupe Sicarev précise que des informations sur la stratégie à venir de cette nouvelle entité seront bientôt dévoilées.

F. A. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande