Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Recul des abattages en 2019

Le recul des disponibilités à venir interroge sur la surcapacité des outils d'abattage français.   © F. d'Alteroche
Le recul des disponibilités à venir interroge sur la surcapacité des outils d'abattage français.
© F. d'Alteroche

La décapitalisation du cheptel laitier et allaitant français avait contribué à conforter les disponibilités pour les différents outils d’abattage au cours de l’année 2018 et plus particulièrement durant le deuxième semestre. Il n’en a pas été de même l’an dernier. D’après le bulletin économique mensuel de la filière bovine édité par Interbev, pour les 11 premiers mois de 2019, 2,946 millions de gros bovins ont été abattus, soit un recul de 4 % comparativement aux chiffres 2018 pour le même intervalle de temps. La baisse est conséquente d’abord pour les JB laitiers (- 8 %/2018 pour un total de 156 000 têtes) mais également pour les réformes laitières (- 4 % pour un total de 918 000 têtes) et les JB de type viande (- 5 % pour un total de 559 000 têtes).
Le recul des abattages pour les vaches allaitantes est plus modeste (- 1 % sur 11 mois). Mais ce recul semble être ancré dans la durée si on analyse les évolutions à venir des cheptels. Le nombre de génisses allaitantes de 24 à 36 mois actuellement en stock dans les élevages est en très net retrait. « Au 1er décembre 2019, le déficit atteignait 67 000 têtes (- 6,4 %/2018) contre 32 400 au 1er janvier de la même année (- 2,9 %/2018) », précise l’Institut de l’élevage dans sa note mensuelle de conjoncture de janvier. Ce recul s’explique pour partie par les cessations de cheptels associées au dynamisme des exportations de laitonnes en particulier vers l’Italie ces derniers mois.
Des évolutions peu réjouissantes, alors que les importations de viande bovine sont reparties à la hausse (voir encadré) et que l’on entend se murmurer avec de plus en plus d’insistance qu’une vague de restructuration des outils d’abattage est à terme inéluctable compte tenu de ces évolutions.

L’import repart à la hausse

Les importations en cumul sur les 10 premiers mois de 2019 ont représenté 279 000 téc. Elles sont en hausse de 2 % par rapport à la même période de 2018, et de 6 % par rapport à la même période de 2017. « Ce sont notamment les importations de viande réfrigérée et de viande transformée qui en sont les moteurs », analyse l’Institut de l’élevage dans sa lettre mensuelle de conjoncture. Les importations de viande réfrigérée (176 500 téc) croissent de 4 % et celles de viande transformée (20 200 téc) de 9 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Olmix : un engrais azoté 100 % végétal en billes

Ormendis Veg 13 est un engrais organique 100 % d’origine végétale issu de l’industrie de la canne. Il…

Le kéfir est distribué à la naissance puis une fois par jour pendant les deux jours suivants. © L. Lamarre
Le kéfir pour hygiéniser le tube digestif des veaux
Le kéfir est une boisson fermentée fabriquée à partir de lait ou de sucre. Son usage se développe beaucoup en élevage bovin ces…
betteraves fourragères Charolais
De bons rendements en 2019 pour les essais variétés betteraves fourragères
Les rendements moyens des essais de variétés 2019 sont supérieurs à 17 tonnes de matière sèche totale par hectare, soit plus de…
Bernard Malabirade, président d’Allice

Éleveur de Blondes d’Aquitaine dans le Gers, Bernard Malabirade a été élu le 18 décembre à la présidence d’Allice, la…

Nathalie Damery cofondatrice de l’Obsoco. "Nous sommes dans une période de transformation profonde de la société, de l’économie et du commerce. Les individus aspirent à vivre et consommer 'autrement' ». © F. d'Alteroche
Nathalie Damery, cofondatrice de l’Obsoco : reconstruire l’imaginaire de la viande
Nathalie Damery, cofondatrice de l'observatoire société et consommation, livre son expertise sur l’évolution de la consommation…
Pas de vraie solution technique contre les sangliers
Lait
Agriculteurs et chasseurs testent des solutions pour protéger les cultures. Aucune technique réellement robuste ne ressort d'une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande