Aller au contenu principal

Recherche : une approche innovante pour le diagnostic des maladies respiratoires chez le jeune bovin

La France produit moins de jeunes bovins mais en consomme davantage
© F. d'Alteroche

Le projet Aidav a pour objectif de trouver de nouvelles méthodes pour le prélèvement et l’analyse des agents viraux respiratoires chez les bovins. "Les prélèvements par écouvillonnage profond sont très peu réalisés en élevage car ils sont invasifs, difficiles, chronophages, et les résultats ne sont pas connus avant plusieurs jours", rappelle Élise Vanbergue de l’Institut de l’élevage.

Ce projet étudie un automate compact qui pourrait permettre de détecter les virus respiratoires dans l’air exhalé, et d’obtenir les résultats en quelques minutes au pied de l’animal. "Il se compose d’un biocollecteur silencieux utilisant le principe de l’électrostatique pour collecter les particules virales en suspension dans l’air au nez de l’animal, et d’une carte microfluidique intégrant toutes les étapes de détection des virus."

Identifier les virus respiratoires dans ces conditions permettrait d’adapter les plans de prévention et de traitement. Au niveau de la recherche et développement, cela permettrait de mieux comprendre l’étiologie des agents respiratoires et les dynamiques de transmission.

Le projet est piloté par Oniris et le laboratoire d’électronique et de technologie de l’information du CEA (commissariat à l’énergie atomique), et implique l’école vétérinaire de Toulouse et l’Institut de l’élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« L’Europe est en quasi-pénurie de viande bovine »
Depuis 2021, la faiblesse de la production des grands pays exportateurs mondiaux fait face à la vigueur de la demande. Le point…
bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Contractualisation : c'est au tour des broutards
A partir du 1er juillet 2022, le contrat de vente entre l’éleveur et le premier acheteur est obligatoire pour les catégories de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande