Aller au contenu principal

Quantifier les émissions de méthane par les différentes catégories de bovins viande

Un programme de recherche a été lancé en Pays de la Loire pour quantifier les émissions de méthane de différentes catégories de bovins viande, selon plusieurs types de rations.

« La région Pays-de-la-Loire participe pour une bonne part à la production de viande bovine en France. De ce fait, l’enjeu de l’évaluation et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et en particulier de méthane (principal gaz émis par les bovins), est important. Malheureusement, nous manquons de références en termes de valeurs de méthane émis. C’est pourquoi, avec le soutien financier du département de la Vendée, un programme d’études est lancé sur la ferme expérimentale des Etablières, basée à la Roche-sur-Yon, en Vendée. Son objectif est de produire des références quant aux émissions de méthane de différentes catégories de bovins viande Charolais, alimentées avec des rations caractéristiques du département vendéen », expose Bertrand Deroche, ingénieur bovin viande à l’Institut de l’élevage.

 

Lire aussi : Sélectionner des femelles « durables »

 

Plusieurs outils existent pour quantifier les émissions de méthane. L’utilisation de GreenFeed, analyseur d’air couplé à un distributeur automatique de concentrés, a été retenue. Contrairement à la chambre respiratoire qui constitue la méthode de référence (1’animal placé dans une cage complètement close et fixe), le GreenFeed est mobile (bâtiment, pâturage), permet de mesurer plusieurs animaux par jour et son coût de fonctionnement est davantage abordable.

 

Lire aussi : Premiers résultats de Life Beef Carbon, le plan carbone de la filière viande

 

Acquérir des références

Pour 2021 et 2022, l’objectif est d’acquérir des références d’émissions de méthane pour plusieurs catégories d’animaux de race Charolaise (génisses de renouvellement, vaches en production au pâturage, jeunes bovins et vaches de réformes) alimentés avec différents types de ration.

 

Lire aussi : Carbone : « construire un cercle vertueux et rentable pour mon élevage »

 

Dans un second temps (2022), un essai sera réalisé pour tenter de réduire les émissions de méthane à partir de l’ajout d’un additif alimentaire. « D’autres pistes existent pour limiter les émissions de méthane. Au niveau par exemple de la conduite de l’élevage, en réduisant l’âge au vêlage pour passer d’un âge au premier vêlage de trois ans à deux ans. La génétique représente une autre possibilité pour arriver à sélectionner des animaux potentiellement moins émetteurs ou encore l’alimentation, en utilisant des rations plus riches en amidon. »

 

Lire aussi : Une rémunération possible des éleveurs pour les efforts fournis en matière de réduction de l’empreinte carbone

 

Principe du Greenfeed

Lorsque l’animal présente sa tête à l’intérieur de la machine, il est identifié à partir d’une boucle. Une petite quantité précise de concentrés lui est distribuée à intervalle de temps prédéfini. L’intérêt étant de maintenir l’attractivité de l’animal pour qu’il conserve sa tête dans la machine au minimum 3 minutes. Les gaz éructés sont ainsi aspirés par l’appareil et le volume d’air est mesuré par un anémomètre intégré. Un collecteur va quant à lui analyser de la concentration en gaz émis par l’animal. Au final, la quantité émise de gaz est déterminée sur de courtes durées et à différents moments de la journée. Cet outil dispose d’une bonne estimation des émissions totales d’un bovin, notamment parce que près de 90 % du méthane est émis au niveau de leur bouche.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Une enchère record à 15 400 € pour un futur reproducteur Charolais prometteur
Une vente aux enchères conjointement organisée par Charolais Expansion et le herd book charolais à l’occasion du dernier concours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande