Aller au contenu principal

Poussif, le marché des bovins reproducteurs s’adapte aux nouvelles technologies

Entre confinement, plongée des cours des différentes catégories de bovins mâles, sécheresse et décapitalisation, on a connu contexte plus riant pour le commerce des bêtes d’élevage ! Vendeurs et acheteurs s’adaptent à un usage accru d’internet.

L'annulation de la plupart des salons et concours aura indéniablement marqué cette triste année 2020, et a forcément perturbé le commerce des animaux reproducteurs... habituel lieu de rencontres, discussions,  d'échanges d'adresses et de numéros de téléphones. © F. d'Alteroche/Archives
L'annulation de la plupart des salons et concours aura indéniablement marqué cette triste année 2020, et a forcément perturbé le commerce des animaux reproducteurs... habituel lieu de rencontres, discussions, d'échanges d'adresses et de numéros de téléphones.
© F. d'Alteroche/Archives

« Le meilleur des baromètres pour le débouché de la repro, c’est celui de la viande. Et compte tenu du prix des JB et des broutards cet automne, c’est forcément difficile », résume Jean-Pierre Poujaud, technico-commercial en charge de la partie reproducteur pour l’OP Celmar à La Souterraine dans la Creuse. Face aux difficultés, une partie des éleveurs reportent leurs achats, et cherchent à conserver une année supplémentaire certains taureaux encore en forme qu’ils avaient initialement prévu de réformer. Ce cas de figure serait cependant limité. Les taureaux doivent forcément être régulièrement renouvelés pour limiter tous risques de défaillance.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La Fédération Nationale Bovine incite les éleveurs à proposer au plus tôt des contrats à leurs acheteurs
A compter de 2022, l’obligation de contractualiser avec son premier acheteur dans le cadre de la loi Besson-Moreau également…
« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
Éric Fabre, éleveur dans le Cantal. « Les résultats ont été meilleurs sur les parcelles sursemées avec un travail du sol plus agressif et un passage de rouleau après les semis de fourragères. »
« Du semis direct de méteil et de fourragères dans mes prairies naturelles exposées à la sécheresse »
Les sécheresses successives ont contraint Éric Fabre, éleveur de 80 mères salers, dans le Cantal, à sursemer du méteil et des…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande