Aller au contenu principal
Font Size

Poursuite de la divergence des prix à la production et à la consommation

Évolution des prix à la production et à la consommationDepuis fin 2013 l’écart des prix à la production et à la consommation va croissant. En revanche l’indice Ipampa (Indice des prix d'achat des moyens de production agricole) s’érode lentement à la faveur en particulier de la baisse du prix du pétrole sur cet intervalle de temps.
© Source : GEB - Institut de l’élevage

Au cours de l’année écoulée, le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir s’est régulièrement érodé alors même que l’indice des prix à la consommation de la viande bovine a continué sa progression régulière. L’écart entre ces deux courbes s’était nettement réduit fin 2012 et début 2013 quand les exportations de taurillons sur la Turquie avaient permis de vider les étables avec, à la clé, un net redressement du prix du bétail à la production. Ces belles heures ne sont plus qu’un lointain souvenir. Depuis fin 2013, l’écart entre les deux courbes ne cesse de croître. « Le combat sur la défense du prix du produit et la reconnaissance de la hausse de nos coûts de production est un combat sur lequel nous ne cèderons pas », souligne Jean-Pierre Fleury, président de la Fédération nationale bovine. « Dans la période actuelle, nos responsables politiques ont besoin que nous leur ouvrions les yeux sur certaines évidences. Depuis plusieurs décennies, qu’ils soient de droite ou de gauche, les gouvernements successifs ont donné les clés à la grande distribution pour gérer le pouvoir d’achat des consommateurs et juguler l’inflation. Cette maîtrise de l’inflation s’est traduite par une guerre des prix entre enseignes. Elle s’est fait au détriment de leurs fournisseurs et en particulier des agriculteurs. » Et ce dernier de mettre pour cela en avant l’évolution divergente des prix de la viande bovine pour les producteurs et les consommateurs. Les différents acteurs de l’aval ont su répercuter la hausse de leurs coûts de production mais pas les producteurs. Les gains de productivité réalisés par les éleveurs sur leurs exploitations n’ont pas vraiment permis de conforter leur revenu. Il semble surtout qu’ils ont été captés par l’aval.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le kéfir est distribué à la naissance puis une fois par jour pendant les deux jours suivants. © L. Lamarre
Le kéfir pour hygiéniser le tube digestif des veaux
Le kéfir est une boisson fermentée fabriquée à partir de lait ou de sucre. Son usage se développe beaucoup en élevage bovin ces…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande