Aller au contenu principal

Opti’Repro, un audit pour améliorer la gestion de la reproduction

La démarche terrain proposée depuis un an à leurs clients par Lucie Germanique et Thomas Vauzelle, vétérinaires, cible les facteurs de risques entraînant des problèmes de reproduction, de manière à les améliorer.

Les conséquences de l’infécondité en élevages bovins viande sont nombreuses et pénalisantes. Les revenus diminuent et les charges s’alourdissent (diminution du nombre de veaux vendus, frais d’entretien de vaches improductives, réformes subies, désorganisation du travail…). Or, l’augmentation de la rentabilité des élevages allaitants passe par la hausse du nombre de veaux produits par vache présente, et donc par une gestion globale de la reproduction. L’objectif visé reste la production d’un veau par vache et par an. Cela nécessite de respecter un intervalle optimal entre vêlages et d’assurer la productivité numérique de l’élevage, ce qui sous-entend une fécondation dans les trois mois qui suivent la mise-bas. Une augmentation de quinze jours de l’IVV par rapport à l’objectif de 365 jours équivaut à la perte de deux veaux par an pour un troupeau de 50 vaches.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
 © Agricentre
Le teff grass, une nouvelle fourragère estivale
Eragrostis tef ou teff grass, graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique, arrive en France comme fourragère. Sa…
Les atouts du caillebotis pour les vaches allaitantes
Les stabulations intégrant au moins une partie de caillebotis sur fosse sont courantes en élevage laitier, plus rares en système…
Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine depuis des décennies à obtenir son agrément OS en…
Les poteaux métalliques ont permis de limiter l’emprise au sol et la charpente et les parois en bois contribuent à une bonne ambiance avec des devis comparatifs métal/bois qui étaient similaires. © F. d'Alteroche
Bâtiment sur caillebotis : associer l’économie en paille à son confort
Construite sur les pentes du Massif du Sancy, la stabulation du Gaec de Surain associe litière paillée et fosse sous caillebotis…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande